10 mars 2017

Parc de la Gatineau – secteur Chelsea

Même s’il est immense et très décentralisé, le réseau de sentiers de ski du parc de la Gatineau possède un centre névralgique ; et c’est à Chelsea qu’il se trouve.

D’abord parce que c’est à Chelsea que le pavillon d’accueil du parc est situé. Et ensuite parce que plusieurs points d’accès au réseau de sentiers du parc sont à quelques minutes du vieux Chelsea où on trouve plusieurs cafés et restaurants qui doivent au parc une bonne partie de leur achalandage.

En fait, on skiait déjà à Chelsea bien avant la création du parc de la Gatineau. Dans les années 20 et 30, c’est en train qu’on venait skier dans les collines de Gatineau. Et beaucoup de skieurs descendaient à Chelsea pour ensuite se rendre au Camp Fortune.

À l’époque, le Camp Fortune n’était pas une station de ski alpin. C’était plutôt un refuge pour skieurs de randonnée d’où partaient de nombreux sentiers.

Ça explique pourquoi le réseau de pistes de ski du parc est particulièrement touffu dans ce secteur de parc. Et ça explique pourquoi on trouve dans ce coin presque toutes les pistes de ski nordique non entretenues du parc, qui sont des vestiges de cette époque.  

Je rêvais d’essayer ces pistes-là quand j’ai décidé de venir passer deux jours à Chelsea. Mais c’est partie remise : avec la pluie qui s’est abattue sur la région en début de semaine, et le froid qui a suivi, les conditions étaient bien trop glacées pour que je m’y aventure. 

J’ai donc été contraint de me rabattre sur les pistes travaillées mécaniquement. Où j’ai assurément skié dans les meilleures conditions compte tenu des circonstances météo.

L’entretien est effectué avec un zèle exemplaire au parc de la Gatineau. Mettons qu’on sent qu’on est dans la région de la capitale nationale et que c’est le fédéral qui paye les dépenses.

À la hauteur de Chelsea, le parc de la Gatineau regorge d’attraits pour skieurs. 

Il y a d’abord les promenades. De prime à à bord, ces larges pistes de ski tracées sur des routes asphaltées ne m’ont jamais attiré. Mais je dois dire que je me suis beaucoup amusé sur ces boulevards pour skieurs au cours des deux derniers jours.

Le truc : s’arranger pour les emprunter uniquement pour descendre. On trouve en effet sur ces promenades de très longs faux plats où même un skieur ordinaire comme moi peut patiner à très haute vitesse quand il a la pente en sa faveur.

Pas loin de Chelsea, on trouve aussi plusieurs relais où on peut aller casser la croûte. Le vaste Keogan et le minuscule Shilly Shally sont les plus facilement accessibles. Ils sont situés à moins d’un kilomètre l’un de l’autre, sur la piste 1. 

Autre attraction à explorer : la «piste d’entraînement» située à proximité du Camp Fortune. C’est un labyrinthe de sentiers tracé dans un espace extrêmement restreint et extrêmement vallonné. On a l’impression de faire un tour de manège tellement ça monte, ça descend et ça tourne dans ce parcours en circuit fermé conçu pour pousser à bout des athlètes.

Je garde aussi un très bon souvenir des pistes réservées au style classique s’étendant entre le domaine Mackenzie King et le Lac Pink, la 7 et la 15.

Pour profiter du relief, mieux vaut emprunter le premier pour se diriger vers le lac Pink et le second pour revenir. Le tronçon du sentier 15 passant au nord du lac Pink est à faire absolument. En le skiant d'est en ouest, on a droit à une série de descentes sinueuses vraiment géniales.

Il me reste à vous parler de mon coup de cœur d’aujourd’hui : le tronçon classé très difficile de la piste 1 qui nous mène du Belvédère Champlain jusqu’au village de Chelsea.

En partant du Belvédère Champlain, on a droit à une hallucinante descente se prolongeant presque jusqu’à la promenade Fortune. La pente est soutenue, très longue et coupée de quelques bons virages.

De loin le meilleur moment de ma saison sur mes skis classiques.  


1 commentaire:

Anonyme a dit...

C'était encore ben beau aujourd'hui 13 mars , mais pas eu le temps de comtempler le shally shally en dévalant la #1 , ca flyait en titi .De toute facon l'étang en face est plus joli . Le meilleur est à venir car les fonctionnaires à la retraite surveille de près le travail de Demsis .