27 décembre 2013

Club La Loutre


 « On aime ça skier ici. Y’a pas de côtes.»

C’est une habituée des pistes du club de ski de fond La Loutre à Plessisville pendant ma randonnée là-bas.  Et je trouve que ça résume parfaitement l’endroit. Parce que c’est vrai qu’il n’y pas la moindre côte sur ce réseau de sentiers qui s’étend pourtant sur plus de vingt kilomètres.

C’est une question de géographie. À Plessisville, on est dans les plaines du Saint-Laurent. Alors on ne se barre pas les pieds dans les montagnes et les collines.

Contrairement à la dame que j’ai croisé, moi j’aime bien quand ma randonnée est pimentée de montées et des descentes. Mais j’ai quand même fait une agréable excursion de 16 kilomètres dans les sentiers du club La Loutre – même si par bouts, je les ai trouvé un peu monotones.

Leur plus belle qualité, c’est qu’ils nous amènent à la découverte d’un territoire vaste et diversifiée. On ski dans un boisé de feuillus. On skie à travers champs. On ski dans des érablières. Et en empruntant le sentier 9, aux confins du réseau, on traverse même une forêt de conifères rabougris qui m’a rappelé ma Côte-Nord natale.


On dirait qu'il y a beaucoup de chevreuils dans le secteur. J'en ai vu deux durant ma randonnée.

Le chalet du club est installé dans un pavillon adjacent à l’école secondaire locale. À défaut d’être pittoresque, le bâtiment est neuf et fonctionnel.

Il y a deux relais sur les sentiers. J’ai cassé la croûte dans le plus éloigné du point de départ, une solide cabane en tôle où un poêle à bois réchauffait l’atmosphère.

Pas sûr que je vais retourner un jour skier à Plessisville. J’aime trop les côtes pour ça! Mais je vais quand même garder un bon souvenir de ses sentiers de ski! 

Aucun commentaire: