10 février 2007

Parc régional Saint-Bernard

D’habitude, quand on va à Lacolle, c’est pour passer la frontière américaine. Aujourd’hui, j’y suis plutôt allé pour faire du ski sur les sentiers du parc régional Saint-Bernard.

Le parc protège un boisé de 210 hectares situé à deux pas de l’autoroute 15. Il est sillonné d’une douzaine de kilomètres de sentiers de ski de fond. Le réseau est «tricoté serré». Les sentiers forment un petit labyrinthe et les intersections sont nombreuses. J’aime bien ce genre d’endroits où on peut improviser son trajet en bifurquant à droite et à gauche. C’est particulièrement agréable au parc Saint-Bernard parce qu’on a eu la bonne idée d’installer une carte des pistes à toutes les intersections du réseau.

J’ai été surpris par la qualité des sentiers. Ils sont tous à double sens et à deux voies. De toute évidence, ils sont tracés sur des sentiers pédestres parfaitement nivelés. Résultat: même avec peu de neige, ils son très agréables à skier. Il y a très peu de bosses et de trous agaçants.

Le parc est légèrement vallonné, en particulier dans sa partie sud-ouest. Il y a quelques courtes pentes dans ce secteur qui ajoutent du piquant. Ailleurs, c’est plutôt plat. Tout le réseau est très facile et c’est un bon endroit pour amener skier les enfants.

Le parc n’est pas particulièrement photogénique. Sur les sentiers, il n’y ni vue ni point d’intérêt particulier. Le boisé qu’on sillonne est cependant diversifié. Je me souviens d’une jolie forêt de cèdres et de coins remplis de bouleaux blancs.

Le chalet d’accueil du parc est un vaste bâtiment tout en bois. Il abrite une grande salle remplie de tables et un casse-croûte. Il n’y a cependant pas de salle de fartage. Une patinoire de hockey, un «rond» de patinage libre et une pente de glissade complètent les installations du parc.

Peut-être parce que mes attentes n'étaient pas élevées, j'ai vraiment apprécié ma visite au parc. On y fait du ski peu excitant mais très agréable.


Aucun commentaire: