31 décembre 2015

Une randonnée sur la Maple Leaf

Quand Jackrabbit Johanssen l’a tracée dans les années 30, la piste Maple Leaf reliait Shawbridge à Mont-Tremblant en passant par Saint-Sauveur, Sainte-Adèle, Val-Morin et Sainte-Agathe. C’était la pièce maîtresse du réseau de sentiers que l’increvable pionnier du ski rêvait de voir prospérer dans les Laurentides.

L’indifférence et le développement immobilier ont depuis longtemps mis en pièce la Maple Leaf. Mais on peut encore en skier un tronçon de cinq kilomètres à peu près parfaitement préservé, entre le lac Lucerne à Sainte-Adèle et Val-Morin.

C’est ce que j’ai fait aujourd’hui en partant du point d’accès qui se trouve au lac Lucerne, sur la route 370, entre Sainte-Adèle et Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson. Il y a là un grand stationnement et, oh surprise, une belle carte des sentiers flanquant l’entrée de la Maple Leaf.

La piste de Jackrabbit passe à cet endroit pour une bonne raison : autrefois se trouvait là le Chalet Cochand, une des premières stations de sports d’hiver des Laurentides. Ouverte en 1916, cette auberge qui possédait plusieurs pentes de ski et tout un réseau de sentiers a été très courue jusque dans les années 50.

Dès qu’on entre dans le bois, la Maple Leaf nous impose une bonne montée que j’ai photographiée rendu au sommet.

C’est cette montée qui m’a incité à prendre la piste sur mes nouveaux skis Kom d’Altaï Ski, la compagnie qui fabrique les skis Hok. Courts et larges, ces skis-là sont lents, mais vraiment faciles à contrôler en descentes

J’ai toutefois vite regretté mon choix. Passé l’abrupte montée du départ, j’ai eu la surprise de découvrir une piste relativement facile que j’aurais sans doute eu plus de plaisir à parcourir sur mes vrais skis de randonnée nordique.

Je m’attendais à un sentier cahoteux et très accidenté. J’ai plutôt droit à une très belle piste ressemblant pas mal toujours à ça…

L’autre surprise que j’ai eue, c’est la qualité de la signalisation sur la piste. La Maple Leaf est très bien balisée et Plein Air Sainte-Adèle a même installé des cartes des sentiers là où elle croise d’autres pistes.

J’ai fait à peu près deux kilomètres sur la Maple Leaf avant de me buter à un obstacle infranchissable : le lac Léon, sur lequel je n’allais certainement pas m’aventurer en ce début d’hiver beaucoup plus doux que la moyenne. La Maple Leaf traverse ce lac de part en part avant de pénétrer sur le territoire de Val-Morin et d’aboutir à l’entrée Far Hills du parc régional Val-David-Val-Morin.

J’ai complété ma randonnée en faisant des incursions sur deux pistes jouxtant la Maple Leaf. La Sheppard, que j’ai suivi jusqu’au lac Pas de Poisson. Et la Munson, que j’ai suivi jusqu’au petit lac Cochand.

En résumé : il y a vraiment une belle randonnée à faire dans ce secteur-là, en partant du point d’accès du lac Lucerne. Et j’ai bien l’intention de parcourir la Maple Leaf jusqu’à Far Hills un de ces jours. 


19 décembre 2015

Début de saison au mont Grand-Fonds

Comme l'an dernier, j'ai commencé ma saison de ski de fond au mont Grand-Fonds aujourd'hui, après avoir passé du gazon à la neige en voyageant de l'île Perrot jusque dans Charlevoix.

J'étais avec mon fils et on a fait une petite randonnée de quatre kilomètres qui nous a fait passer par un refuge où on a cassé la croûte bien tranquilles tous seuls.

La couverture de neige était tout juste assez épaisse pour qu'on ait pu tracer les sentiers, mais les conditions étaient quand même pas mal bonnes.