16 février 2014

Plein air Saint-Adolphe-d’Howard – secteur ouest


 Je vous fais d’abord un aveu: j’ai déjà écrit sur ce blogue un article très peu flatteur sur les sentiers de ski de fond de Saint-Adolphe-d’Howard. C’était en 2008, après une randonnée sur La Sapinière, une boucle de quatre kilomètres qui m’avait mis hors de combat à coup de montées pénibles et de descentes sinueuses où j’avais pris quelques bonnes débarques.

Aujourd’hui, je me suis aventuré à nouveau sur La Sapinière... et je dois dire que je me suis amusé comme un fou!

J’avais décidé de profiter des conditions extraordinaires qui prévalaient aujourd’hui pour m’aventurer à nouveau dans le secteur ouest du réseau de sentiers de Saint-Adolphe-d’Howard et je ne l’ai pas regretté. Regardez de quoi avait l’air les sentiers alors qu’on avait eu la bonne idée de laisser le passage des skieurs damer la poudreuse...

J’ai fait une randonnée d’une douzaine de kilomètres que je ne recommanderais certainement pas à un débutant, mais qui a fait le bonheur du skieur intermédiaire que je suis. 

J’étais un peu nerveux quand j’ai traversé la route 329, mes skis à la main, pour partir sur La Sapinière. Cette piste-là a la particularité de... commencer raide ! Durant ses deux premiers kilomètres, on est presque toujours en train de grimper. Et il faut affronter une descente sinueuse à l’excès où j’ai tout de suite fait ma seule chute de la journée!

J’ai eu l’impression qu’on avait un peu amélioré le sentier depuis ma dernière visite. Dans toutes les montées, le sentier était bien assez large pour que je grimpe en canard sans problème. Et toutes les descentes corsées sont signalées par un panneau d’avertissement.

À force de monter, on finit par atteindre le sommet d’une colline où se dresse ce refuge rudimentaire. C’est une tente de prospecteur équipée d’un poêle à bois.

Un peu plus loin, La Sapinière donne accès à une autre boucle, La Jaune. C’est un sentier fantastique, où on enchaîne les montées et les descentes sur quatre kilomètres.

À mi-chemin sur la Jaune, on arrive à l’entrée de la piste La Laurentienne. C’est un très vieux sentier qui permet d’aller jusqu’à Morin-Heights, et dont les trois premiers kilomètres sont entretenus mécaniquement.

J’ai fait une courte incursion sur ce sentier et j’ai été totalement conquis. D’entrée de jeu, la piste grimpe agréablement dans une colline où le regard porte très loin. On a vraiment l’impression d’être rendu sur le «toit» des Laurentides. Et on se sent très loin de la civilisation !

Ensuite, la piste serpente assez longtemps sur la colline avant de la redescendre en exécutant un long virage à droite.

J’ai fait ma plus belle descente de la journée en reprenant La Jaune pour retourner vers le chalet d’accueil. Tout de suite après l’intersection de la Laurentienne, il y a une longue et agréable descente où j’ai flotté dans la poudreuse.La piste est assez large pour qu’on puisse faire de la vitesse sans danger. Un des bons moments de ma saison.

Bref, je me suis bien amusé à Saint Adolphe... par une journée de conditions de rêve. Ce n’est pas le genre de sentiers que j’oserais affronter quand la neige est glacée et très rapide. 




4 commentaires:

Anonyme a dit...

Bonjour, J'Ai ski avec un patrouilleur il y a 2 semaines. J'ai trouvé la Laurentienne et la Jaune superbe. Le patrouilleur m'a dit que les sentiers avaient été élargies depuis ta visite de 2003. C'est pour cette raison que c'est plus agréable. Dans les meilleures conditions, un skieur intermédiaire y trouve son compte. Cependant, dans des conditions rapides, ça prend un skieur expert. J'ai adoré mon expérience dans la poudreuse :) Merci à Pierre (le patrouilleur qui a skié avec moi et m'a fait découvrir l'endroit)

Anonyme a dit...

Bonjour,
C'est une nouvelle équipe qui fait la gestion du Centre plein air à St-Adolphe depuis deux ans. Il font un travail remarquable. Je fais du ski de fond à St-Adolphe depuis des années et je ne me rappelle pas d'avoir vue les sentiers aussi bien entretenu et balisé que maintenant.

Bravo à l'équipe!

Anonyme a dit...

jour de la st valentin 2015, pour un gros 9.00$ (pm) assurément le meilleure "deal" des Laurentides;jamais plat, variée, sinueux, sauvage,pour intermédiaire et expert.... juste envie d'y retourner le plus tôt possible !

Pablo a dit...

Héhé j'étais là également pour la St-Valentin cette année (et d'ailleurs tout le village de St-Adolphe est vraiment mignon, on a beaucoup aimé le souper à la Vieille Charrette, super accueil) et je confirme, c'est l'une des meilleures places où j'ai été au Québec. On n'a absolument pas l'impression d'être sur un domaine organisé, on grimpe entre les chalets privés (mais comment font les gens pour se rendre là ??), ça monte lentement mais sûrement pendant une grosse heure puis on est récompensé par le plus bel enchaînement de descentes qui soit, larges, variées, pas dangereuses mais longues et rapides, paysages époustouflants... Il me tarde déjà l'an prochain !!
Seule chose étrange, le retour en "descente libre" par le même chemin chemin que là où les gens montent... attention à ne pas trop filer !, d'autant qu'on atterrit sur la route nationale en suivant ;-)
Mais excellent domaine et charmant coin des Laurentides !