20 février 2010

Parc du Domaine Vert

Faire du ski quand la température grimpe au-dessus de zéro, ce n’est jamais évident. J’ai encore pu m’en rendre compte aujourd’hui au parc du Domaine Vert à Mirabel.

Avec la neige fraîche tombée quelques heures auparavant, je m’attendais à skier dans de très bonnes conditions. Mais il a fait tellement chaud dans l’après-midi que les sillons pour le classique se sont transformés en patinoire. Mais avec du fart rouge spécial et en faisant beaucoup de double poussée, on arrivait quand même à avancer.

Depuis deux hivers, le parc du Domaine Vert est devenu une destination intéressante pour le ski. Le réseau de sentiers a été remodelé de belle façon et il est maintenant entretenu par une chenillette. Et depuis cet hiver, le parc possède un nouveau chalet d’accueil format géant.

Je dois dire que j’ai été un peu déçu par le nouveau bâtiment. C’est quoi l’idée de mettre le feu de foyer dans le hall d’entrée plutôt que dans la salle principale où on pourrait en profiter?

Chaque fois que je vais au Domaine Vert, je fonce directement vers le secteur ouest du parc que je trouve beaucoup plus intéressant. Dans ce secteur-là, il y a un ruisseau qui coule au fond d’un ravin et ça donne du relief à certains sentiers. On a droit à quelques montées et descentes digne de ce nom.

Les pistes sillonnent une belle forêt mature, alors on a pas du tout l’impression de skier en banlieue.

Dans ce secteur-là, il y a aussi un étroit sentier tracé à une voie qui sont très agréables à parcourir quand les conditions sont bonnes. Ça glissait bien là-dedans aujourd’hui même si la piste avait été tracée uniquement par le passage des skieurs.

J’ai aussi fait une petite balade dans le secteur est aujourd’hui. De ce côté-là, c’est complètement plat et les sentiers sont moins intéressants.

Au total, le parc du Domaine Vert est sillonné par 25 kilomètres de pistes. Si on peut lui faire un reproche, c’est son tarif d’accès: 12$ pour les skieurs qui n’habitent pas à Mirabel, Blainville, Sainte-Thérèse ou Boisbriand. C’est cher pour faire ce genre de ski-là.


2 commentaires:

Anonyme a dit...

Dommage, très dommage que ce centre soit opéré par des gens qui ne s'y connaissent pas en ski de fond. L'entretien des pistes laisse souvent à désirer. Le mieux est d'y aller après le traçage des pistes, qui semble se faire qu'une fois par semaine, mais après le déneigement du stationnement. Combien de fois m'y suis-je rendue après une bonne chute de neige pensant en profiter et que je suis revenue déçue de ne pas avoir fait quelques km de plus parce que le traçage avait passé au second plan? Ces gens devraient prendre des leçons, ils ont une des meilleures machineries qui soit mais ne savent pas en tirer le meilleur parti. Les priorités ne sont pas à la bonne place. Il ne faut vraiment pas être skieur pour qualifier les quelques petites descentes de ce centre de "grosses côtes".

2françaisauquébec a dit...

Mercredi 22 février 2017. Il devient trop compliqué de skier dans les Laurentides, pistes glacées + damées une fois par semaine = entorse au genou. Nous avions déjà repéré ce « domaine vert » mais nous l’avions écarté face à l’embarras du choix…
Mais le redoux, la glace et le post de Barclay nous ont conduits à ce domaine pour son niveau facile…
Alors effectivement, à l’est, c’est du ski de débutant. Mais nous avons été agréablement surpris par la piste 5 qui se rapproche de l’autoroute. Très insolite de skier aux pieds de panneaux publicitaires ! De plus elle est tracée en simple très étroite et c’est la grande particularité du Québec que nous venons chercher. La 5 est facile d’accès mais tourne pas mal et se révèle un bon moyen de progresser sur le lever de pieds et de ski.
Nous avons beaucoup aimé la partie ouest… La 11 et la 8 sont aussi en simple trace, accessibles mais suffisamment techniques pour ne pas s’ennuyer du tout dans une belle forêt de feuillus.
Enfin nous avons adoré l’aller-retour proposé par la 12 qui traverse la route, des jardins, une forêt et qui finit dans un magnifique champ tout blanc avant de traverser une voie de chemin de fer en fonction. Charmant et varié !
Le damage était très correct à l’est bien que très emprunté, il était impeccable à l’ouest.
Une très bonne surprise au final et surtout un bon endroit pour progresser sereinement sur les parcours en simple trace étroite. C’est ici que nous avons repris confiance après une horrible journée à Morin Heights.
Le domaine nous a occupés 6h dans son intégralité, donc presque une journée ! Finalement on n’a pas trouvé ça si cher…