26 février 2011

Lake Placid Club

J’ai lu quelque part que les sentiers du Lake Placid Club ont accueillis les compétitions de ski de fond des Jeux Olympiques de 1932. C’est peut-être pour ça que je me suis senti revenu à cette époque-là en les parcourant.

Le Lake Placid Club, c’est le club de golf de l’hôtel Crown Plaza où je passe la fin de semaine. Arrivé vers midi à Lake Placid, j’ai décidé d’aller skier à cet endroit parce que j’avais accès gratuitement aux sentiers. Et je dois dire que j’en ai eu pour mon argent…

Je n’ai pas fait une sortie désagréable parce que j’ai skié dans la belle neige fraîche. Mais les sentiers m’ont laissé sur ma faim – surtout parce que j’ai passé ma randonnée à me dire qu’il y avait du bien meilleur ski à faire dans le coin.

Le réseau du club s’étend sur une douzaine de kilomètres. Durant le premier kilomètre, on skie sur le terrain de golf et c’est tant mieux. C’est le seul moment où on a la chance d’admirer les montagnes qui entourent Lake Placid. On voit notamment les tremplins de saut à ski érigés pour les Olympiques de 1980.

Ensuite, on entre dans une épaisse forêt de conifères et le terrain devient légèrement vallonné. Longues descentes en pente douce, brusques cassures de terrain amusantes à négocier, belles montées graduelles… on a affaire à de l’excellent terrain pour le ski de fond. Et pourtant, la magie n’a pas opéré pour une raison très simple : l’état des sentiers. Ou disons plutôt leur style.

À part la boucle près du chalet d’accueil, les sentiers avaient été damés sans qu’on y trace de sillons. En fait, j’ai davantage eu l’impression de skier sur des sentiers de randonnée nordique que sur des vrais sentiers de ski de fond entretenus. Quand je vous disais que j'avais l'impression d'être revenu en 1932...

2 commentaires:

Stéphane Mélançon a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Stéphane Mélançon a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.