22 février 2011

Parc de l'Île-de-la-Visitation

De tous les parcs-nature de Montréal, celui de l’Île-de-la-Visitation est de loin celui qui a le moins à offrir aux skieurs. Le parc est tout simplement trop petit pour avoir un réseau de sentiers digne de ce nom.

Je savais tout ça avant de m’y rendre aujourd’hui. Et je savais aussi qu’après la pluie qu’on a eu il y a quelques jours, les conditions seraient, au mieux, atroces. Mais j’y suis allé quand même parce que je me promettais depuis longtemps d’y retourner pour prendre quelques photos et faire un texte digne de ce nom.

Le parc offre trois sentiers totalisant à peu près huit kilomètres. Le plus intéressant est celui qui nous amène sur l’île de la Visitation d’où on peut admirer la rivière des Prairies. Et on passe près de cette belle croix de bois qui a sûrement une histoire – même si je n’ai pas vu de panneau d’interprétation à proximité.


Il y a aussi un curieux sentier qui longe la rive de l’île de Montréal sur une bande de terre si étroite qu’on a l’impression de skier sur la rue ou dans la cour des résidents riverains. On peut aussi y admirer le barrage qu’il y a sur la rivière des Prairies.

C’est à peu près tout ce que j’ai de positif à dire sur les pistes du parc. En plus d’être courts et plats, celles-ci ont un autre défaut: ils longent des sentiers de marche – alors on skie au milieu des marcheurs, ce qu’ai toujours détesté.

Le chalet d’accueil du parc est un beau petit bâtiment dans lequel il y a beaucoup de tables mais pas de service de restauration. Et en guise de salle de fartage, il y a... un support à ski installé dehors!

Par contre, il y a un petit bistrot dans le sous-sol de la maison du meunier où j’ai fait une halte agréable en sirotant un café. De loin le meilleur moment de ma randonnée.

1 commentaire:

Pablo a dit...

A mon avis, l'Ile-de-la-Visitation ne présente d'intérêt que pour les résidents du nord de l'ile (quitte à faire 50 min de bus autant aller au Mont-Royal :p), mais cela étant :
- c'est très amusant (et quasiment unique comme expérience) de skier en bordure d'une puissante rivière : on est parfois à moins de 3m de l'eau et des gros tourbillons créés par le barrage, c'est très impressionnant
- j'y ai croisé un cardinal rouge tout flamboyant, accroché à une mangeoire, et ça a fait ma journée

Accueil ultra rudimentaire. Mais expérience amusante.