20 janvier 2003

Sentiers de la Presqu'île

Apportez votre chien. Voilà quel pourrait être la devise des Sentiers de la Presqu’île à Le Gardeur. C’est en effet un des rares endroits où l'on peut skier avec son toutou, sur un sentier de 7 kilomètres poétiquement appelé «Snoopy». On repassera pour le respect des droits d'auteur.

Situé à une vingtaine de minutes de Montréal, non loin de l’autoroute 40, le centre est facile d’accès, mais offre du ski de qualité moyenne. Tracés en terrain plat, ses neufs sentiers n’ont rien de bien excitants et conviennent surtout au ski en famille. Skieurs sportifs cherchant un endroit où s’entraîner s’abstenir. Et comme les pistes arpentent toutes le même bout de terrain, elles n’offrent guère de variété.

La spécialité du centre, c’est la promenade tranquille en forêt... et bien sûr les chiens. Ils étaient nombreux lors de notre passage et il faut bien avouer que ça crée une ambiance chaleureuse.

Autre point positif: le chalet du centre est accueillant et pourvu d’un comptoir lunch. Incontournable... si vous avez un chien.

19 janvier 2003

Mont Royal

Le Mont Royal est de très loin mon endroit préféré pour faire du ski de fond sur l’île de Montréal. La montagne est sillonnée d’une vingtaine de kilomètres de pistes qui exploitent très bien le relief des lieux.

Mon sentier favori: la piste 2, une boucle de 5,3 kilomètres classée difficile qui part du chalet du lac des Castor et passe notamment près de la croix du Mont Royal. C' est un sentier de très haut calibre comportant plusieurs belles descentes et offrant quelques beaux points de vue sur Montréal.

Le sentier devient vraiment intéressant après qu'on ait passé dans un tunnel menant au secteur entourant la croix du Mont-Royal. On s'enfonce ensuite dans un boisé où on enchaîne les montées et les descentes. On repasse dans le tunnel un peu plus tard, puis on s'engage dans la descente la plus rapide du réseau. Un superbe parcours quand les conditions sont bonnes.

J’ai aussi beaucoup d’affection pour la piste 4, une autre boucle classée difficile s'étendant dans un coin retiré de la montagne. Dommage qu'elle ne fasse que 1,5 kilomètre.

Le réseau du Mont-Royal comprend au total sept sentiers. Deux sont réservés au patinage. On peut partir du chalet du lac des Castors au sommet de la montagne ou du monument Georges-Étienne Cartier sur l'avenue du Parc.

La fin de semaine, le nombre de skieurs en piste dépasse souvent mon seuil de tolérance personnelle. C’est pourquoi je préfère fréquenter le Mont Royal le soir, alors que les lumières de la ville donne une toute autre dimension à l’expérience.