14 mars 2009

Gare de Piedmont

Est-ce que la saison de ski est déjà finie ?

C’est la question que je me suis posé aujourd’hui en skiant sur la piste du P’tit Train du Nord sur une neige plusieurs fois transformée par la pluie, le gel et le dégel.

C’est dans pareille situation qu’on apprécie le plus l'ancienne voie ferrée devenu parc linéaire. Parce qu’il est plat et entretenu avec un gros engin muni d’un conditionneur à neige, le P'tit Train du Nord résiste mieux aux caprices de la météo que les autres centres de ski de fond des Laurentides.

La gare de Piedmont n’a rien de bien extraordinaire. C’est un beau petit bâtiment dans lequel on ne trouve qu’une table de fartage, des toilettes et une machine distributrice. En partant de là, on peut toutefois faire une belle randonnée en «montant dans le nord» jusqu’à la gare de Sainte-Adèle.

L’allez-retour donne un parcours d’une dizaine de kilomètres. C’est le trajet que j’ai fait aujourd’hui et je me suis bien amusé même si les conditions n'étaient guère propices au pas classique. Avec du klister, ça marchait pas mal.

Ce tronçon du P’tit Train du Nord n’est pas particulièrement joli. Mais la piste longe pendant un petit moment la rivière du Nord et ça reste très agréable

Le clou de la randonnée, c’est l’arrêt à la gare de Sainte-Adèle. Il y a là un café où on mange plutôt bien et une des bonnes boutiques de ski de fond des Laurentides. Comme halte à mi-parcours, c’est difficile à battre.

09 mars 2009

Parc du Bois-de-Liesse

J’ai profité de la petite neige qui est tombée sur Montréal aujourd’hui pour aller faire le tour des sentiers du parc-nature du Bois-de-Liesse.

J’ai eu la main heureuse: avec à peine deux centimètres de neige fraîche sur un fond très glacé, les sentiers étaient tout à fait praticables. Peut-être parce que le parc a acquis un nouvel engin d’entretien cet hiver.

Cela dit, même quand les conditions sont idéales, skier au Bois-de-Liesse n’est pas une expérience transcendante. Le parc offre une douzaine de kilomètres de pistes faciles, tracées dans un boisé exigu que je ne trouve pas particulièrement attrayant. Côté paysage, ça ne vaut pas le parc du Cap Saint-Jacques ou même celui du Bois-de-l’Île-Bizarre.

La section que j’ai préférée aujourd’hui, c’est la petite boucle qui se trouve à l’est de l’autoroute 13. On passe près du ruisseau Bertrand qui devient aussi large qu’une petite rivière et on traverse un petit champ où j’ai pris cette photo.

On longe aussi le ruisseau Bertrand dans la partie ouest du parc et c’est autre tronçon de sentier assez joli. Le reste du temps, on est dans un boisée de feuillus et il n’y a presque pas de relief.

Par contre, le parc possède deux chalets d’accueil qui ont de la gueule: l’ancienne maison Pittsfield et le très moderne pavillon des Champs.


De tous les parc-nature de l’île de Montréal, c’est le Cap Saint-Jacques que je préfère pour le ski de fond. Le Bois-de-l’Île-Bizarre et Pointe-aux-Prairies suivent pas loin derrière. Et le Bois-de-Liesse arrive ensuite. Mais c’est une opinion tout à fait personnelle.