02 mars 2012

Centre de la nature du Mont Saint-Hilaire

Ma blonde a adoré la sortie qu’on a fait aujourd’hui au centre de la nature du Mont Saint-Hilaire. Le chalet d’accueil était agréable. Les conditions étaient parfaites. On était en montagne. Le paysage était magnifique. Et pour une fois, elle n'a pas trouvé notre randonnée trop longue!

Il y a seulement 8 kilomètres de pistes de ski de fond au centre de la nature du Mont Saint-Hilaire et c'est le seul vrai reproche qu’on peut faire à l’endroit. Les étroits sentiers tracés uniquement pour le classique qui nous amènent à la découverte de la montagne sont vraiment agréables et on souhaiterait qu’il y en ait bien plus.

Je me plains parfois sur ce blogue à propos de centres de ski où il faut se taper plusieurs kilomètres de terrain plat avant d’accéder à des sentiers plus accidentés et plus intéressants.

C’est tout le contraire au Mont Saint-Hilaire. Dès qu’on quitte le chalet d’accueil, on commence à monter doucement. Et au bout de quelques minutes sur le sentier 2, on est au beau milieu de la montagne, dans la quiétude la plus complète et avec des sommets tout autour de nous. De la vraie magie.

La boucle 2, et les sentiers 3 et 4 qui la prolongent en grimpant plus haut dans la montagne, permettent de faire de l’excellent ski. Pendant la première partie de la randonnée, est on presque toujours en train de grimper. Puis on se met à descendre et on revient vers le chalet d’accueil pas mal plus vite qu’on s’en est éloigné.

La piste 4 comporte une très longue descente coupée de plusieurs virages à angle droit qui comptent parmi les plus difficiles que j’ai «affronté» cette saison. Ça fait drôle d’être dans un si petit centre et de soudain se retrouver dans une vraie descente pour adultes.

Le parcours longe ensuite le très beau lac Hertel avant de passer par un relais et de nous ramener vers le chalet d’accueil. Dommage qu’il ne fasse que 5,4 kilomètres parce qu’il est superbe.

L’entretien est effectué avec un traceur léger tiré par un motoneige. C’est adéquat, sans plus. Chose certaine, ce n’est pas le genre d’équipement avec lequel on peut faire des miracles les conditions se détériorent. 

Pour cette raison, mieux vaut visiter le centre quand les conditions sont bonnes. En tout cas, je ne voudrais pas être obligé de me taper la descente de la piste 4 quand elle est glacée. Mettons que ça doit être assez casse-cou.

En résumé: un superbe endroit pour faire une courte randonnée en montagne... ou même un skieur du dimanche comme moi se sent à l’étroit.


2 commentaires:

Anonyme a dit...

le message du 30 janvier 2014 a été entré par erreur par moi même. je parlais plutôt de Rougemont.

Pablo Maneyrol a dit...

Pris bien du plaisir lors de ma première boucle à Ste-Hilaire ce 28 janvier 2017, mais je dois avouer que la 2e m'a paru assez rébarbative. La 3 comporte en effet une belle descente, la 4 m'a un peu déçu (si ce n'est pour l'étonnant paysage par moments, on se sent entouré de hautes montagnes dans toutes les directions, j'avais l'impression d'être dans l'Ouest).
Je gardais un excellent souvenir de ma première visite ici en 2013, mais avec le recul je pense que pour une sortie à la journée sur la rive-sud, proche de Montréal, St-Bruno est quand même plus diversifié (kilométrage, descentes, paysages...) tout en étant plus proche de 20 minutes.
Par contre gros points forts de Ste-Hilaire : c'est pas cher et il n'y a vraiment personne. On est seul sur sa montagne. Ca c'est très agréable.
Conclusion : une belle occasion de prendre un bon bol d'air frais et de travailler sa technique / son cardio, mais je n'irais pas plus d'une fois par hiver.