24 février 2007

Club de ski de fond Rougemont

Je rentre de Rougemont avec de bonnes nouvelles: le centre de ski de fond de la localité a changé pour le mieux.

Le chalet du club se trouve toujours sur une ferme, à proximité d’un enclos à bovins. Fraîchement repeint, il est plus pimpant que jamais.

L’endroit est facile à trouver. À partir du centre-ville de Rougemont, il suffit de prendre la route 229 en direction nord. Il y a une pancarte bien en vue au bord du chemin, alors impossible de passer tout droit.

Presque tout le réseau de sentiers est tracé sur le Mont Rougemont et classé très difficile. Pour un débutant, c’est pas mal corsé. Mais pour les amateurs de ski de fond en terrain accidenté, c'est le bonheur. Surtout que l’endroit n’est guère connu, alors on est loin de se marcher sur les spatules.

Le réseau a été remodelé au cours des dernières années et cette «métamorphose» lui a réussi. On a éliminé les descentes casse-cou et la signalisation a gagné en clareté.

Cela dit, certaines descentes sinueuses restent problématiques – surtout parce que les sentiers sont étroits et qu’on a du mal à se mettre en chasse-neige pour contrôler sa vitesse. Je me suis laissé tombé sur le derrière à deux ou trois reprises. Heureusement, les passages difficiles sont bien signalés.

Le sentier 5 est à faire absolument. Il contourne un petit sommet et passe près d’un lac situé en plein cœur de la montagne. Vraiment superbe.

La montée par le sentier 1 est plus directe et plus exigeante. Un fois en haut, on peut skier plusieurs brettelles assez accidentées. Si vous êtes amateur de sensations fortes, ne manquez pas le tronçon du sentier 1 se trouvant le plus nord. Il y a là une vraie descente excitante où on louvoie parmi les arbres.

Le sentier 4 est classé intermédiaire, mais il ne comporte à peu près pas de terrain plat. C’est une longue montée qui devient pas mal abrupte, suivie d’une descente agréable vers le chalet d’accueil.

Le retour vers le chalet d’accueil via le sentier 1 comporte aussi une superbe descente. On commence par prendre de la vitesse dans une courte section très abrupte, puis on en profite dans une pente douce nous amenant jusque dans le verger bordant le chalet d’accueil. Difficile de trouver meilleure façon de terminer une randonnée.

Un mot en terminant sur l’entretien des sentiers: inégal. Certaines sections sont très belles. D’autres sont abîmées par les raquetteurs. Bref, on n’a jamais l’impression d’être sur un site de compétition olympique. Mais c’est quand même adéquat.

9 commentaires:

Brett a dit...

Just came back from a great day of skiing at Rougemont. Wonderful forest trails, very few skiers, simply put, it's a little gem. Thank you Barklay, without your site we would have never made this discovery.

Anonyme a dit...

Sommes allés "entre adultes" ce matin 25 janvier 2009 pour la 1ère fois. Premiers à ouvrir à 10h, 5cm de neige fraîche couvrait les pistes tracées d'hier. Avons fait la #1 puis les 3 et 4; parcours difficile et irrégulier. On monte bcp en canard et on descend beaucoup à travers des sentiers avec des petits valons. Difficile de "se donner à fond" dans ces conditions. Pour skier loin de la foule, c'est parfait. Nous n'irons pas avec les enfants car la seule piste facile est à travers le verger est plutôt ennuyeuse et courte.

Anonyme a dit...

Bonjour,
je suis responsable du journal municipal à Rougemont et j'aimerais utiliser votre photo du Club de ski de fond et j'aimerais votre autorisation.
vous pouvez communiquer avec moi par courriel : dg@rougemont.ca
Merci.

Anonyme a dit...

Nous sommes allés il y a quelques jours. Les sentiers ont changé et l'administration aussi, mais c'est toujours un réel plaisir que d'aller à ce petit centre de ski à l’accueil chaleureux. Marie-Claude Bourque

Anonyme a dit...

moi et ma conjointe somme allé dimanche le 20 janvier 2013 et nous avons trouvé l endroie vraiment bien de 1 a 10 nous donnons un 9 au interressé samedi 26 janvier 2013 skiez en soiré au flambeau 5$ la soire et sa finni au tour d un feu yves dupui etlouise lagacé de laprairie

Anonyme a dit...

J'Y SUIS ALLÉ LE 28 JANVIER 2014. BEAU TRACÉ EN MONTAGNE IDÉALE APRÈS UNE NOUVELLE NEIGE. PISTE #7 N'EXISTE PLUS. SITUÉ AU 141 DE LA MONTAGNE. COÛT 10$.

Pablo a dit...

Hé bien moi je rentre du centre de Rougemont avec de mauvaises nouvelles : je ne suis plus certain que ce soit un centre de ski de fond du tout. J'ai appelé 3 fois au numéro, pas de réponse, leur site web renvoie au Facebook pour les conditions de neige... qui renvoie au site web... impossible de savoir ce qu'il en est.

Sur le 229, je suis passé tout droit : le panneau est une pancarte posée dans un champ, et effectivement (certaines choses n'ont pas changé :p) le chemin de terre amène à une ferme où cinq vaches m'ont accueilli dans un champ. Tout était fermé (un dimanche de février) et selon toute évidence j'étais le premier à me stationner là, dans la boue, depuis plusieurs jours.

Il y a quand même un panneau "Départ" et un 2 dans un rond vert... je me suis donc lancé un peu hasard, inventant moi-même mon trajet entre les pommiers (c'est un verger qui gère le site) avant de trouver par chance un panneau indiquant trois pistes noire et bleues. J'ai tenté la noire, qui m'a échoué dans une rivière au bout de cinq minutes. Je suis retourné à la bleue qui montait un peu sur la colline et ressemblait un peu plus à un sentier de ski même si absolument rien n'était tracé ni identifié ; régulièrement j'arrivais à des impasses et revenais sur mes pas.

Après, ce fut une expérience très drôle : j'étais absolument tout seul dans une érablière sans fin, des traces de biches partout, une cabane à sucre qui fumait dans un coin. J'ai fait une vraie marche d'hiver dans une campagne mignonne et bucolique (jolies vues sur les collines montérégiennes) mais très clairement tout semblait à l'abandon et je n'ai pas vraiment skié. Les vaches m'ont dit salut, impassibles, et j'ai rebroussé chemin une heure plus tard. Pas certain que j'y retournerai : plus proche depuis Montréal, il y a des choses bien plus intéressantes.

Barclay a dit...

La page Facebook du club est alimentée régulièrement,

https://www.facebook.com/skidefondrougemont/

Mais je pense que ce centre connaît une saison difficile en raison du manque de neige. J'imagine que c'était fermé ce week-end.

Au sud du Saint-Laurent, cet hiver, c'est vraiment difficile pour le ski de fond.

Pablo Maneyrol a dit...

Alors, je tiens humblement à m'excuser et reconsidère totalement mon commentaire de l'an dernier : je suis retournée à Rougemont en février 2017, "en saison", et c'est toute une autre expérience que mon ski de printemps dans une ferme abandonnée.

Les vaches sont toujours là, le foin aussi, les pommiers aussi. Le chalet d'accueil fait vraiment "chez papy et mamie" avec un staff adorable, familial, où on a envie de prendre un chocolat et de parler avec les deux personnes âgées qui s'en occupent (et vivent à mon avis sur la ferme à l'année ?).

Puis j'ai fait une belle randonnée sur à peu près la totalité des pistes (bleues et noires) en étant absolument seul tout du long. Ca monte bien, ça descend vite sans être dangereux, on a quelques beaux points de vue et on travaille même son "limbo" lorsque la piste, en pleine descente, croise des cordes attachées entre les érables (pour la sève ?). Yopelai, penchez-vous !

A l'accueil on nous suggère même de prendre les pistes de raquette pour faire un peu de hors-piste (soyez prudents dans les descentes !) et ça nous fait voir des environnements un peu neufs qui font du bien.

Un poil loin de Montréal, si vous n'êtes pas proche d'un pont, mais pour moi qui suis rapidement sur la rive-sud, c'est une belle nouvelle sortie d'un jour à rajouter à mes options. Et surtout, sans être du ski exceptionnel du genre Laurentides, c'est une expérience amusante et, ma foi, assez rustique.