12 mars 2017

Donner la chance aux Coureurs

Malgré toute la pluie qu’on a eu au cours des deux dernières semaines, tous les sentiers de ski du club Les Coureurs de Boisés à Laval sont encore ouverts et praticables.  

Voilà ce que j’ai le goût de vous dire à propos de ma randonnée d’aujourd’hui au Bois Duvernay, le fief des Coureurs des Boisés. Parce que ça vous donne une idée du travail abattu par l'équipe d'entretien qui s’occupe de ces pistes-là. Et parce que ça vous donne aussi une idée du genre de terrain où sont tracées ces pistes. 

En effet, pour qu’un sentier de ski reste praticable alors qu’il est en grande partie glacé, il ne faut pas qu’il soit vallonné. C’est le cas de toutes les pistes du Bois Duvernay, où on skie en terrain presque complètement plat.

Le réseau est vaste tant pour le style classique que pour le pas de patin : environ 25 kilomètres au total.

D’habitude, j’apprécie surtout les sentiers réservés au style classique qui sont étroits et sinueux. Mais en cette journée de conditions très rapides, j’ai eu davantage de plaisir sur les pistes de pas de patins même si je suis loin d’être un as de cette technique. C’était tout simplement la meilleure façon d’avancer vite sur la neige bétonnée qu'on avait sous les skis.

J’ai deux secteurs favoris au Bois Duvernay. La boucle 2, qui serpente agréablement en forêt et comporte un peu de relief. Et la section de la piste 3 qui traverse une forêt de petits arbres tordues et lugubres qui me donnent toujours l’impression dans un bois de conte fantastique.

C’est dans ce bout de la piste 3 qu’on trouve les plus «grosses» descentes sur le réseau ; quelques courtes pentes aménagées au flanc d’un escarpement haut de cinq ou six mètres. 

Bref, rien pour s’exciter. Mais on peut tout de même éviter toutes ces pentes puisque le sentier se dédouble pour nous offrir un trajet restant au sommet de l’escarpement. 

Le poste d’accueil où on peut acheter son billet d’accès et farter ses skis est situé au sous-sol d’un centre communautaire. À défaut d’avoir du charme, ce local est vate très fonctionnel.


Il y a aussi un relais en forêt où s’est toujours agréable de faire halte. L’endroit était couru aujourd’hui puisque c’était la «journée hot-dog» annuelle du club. Ce qui m’a permis de luncher gratis…

 Conclusion : vous ne me verrez jamais au Bois Duvernay quand il vient juste de tomber de la belle neige et que les conditions sont bonnes. Par contre, quand les conditions se compliquent, voilà un endroit où le skieur montréalais peut se réfugier sans trop faire de route. 


  

4 commentaires:

Yves Duplessis a dit...

Bonjour Barclay,

On s'est croisé de nouveau sur un sentier de ski. L'autre fois c'était dans Charlevoix. Je n'avais pas fait du ski depuis le 18 février et je n'ai pas osé aller à mon centre favori, Gai-Luron. Même si leur entretien est excellent, les conditions devaient être casse-cou dans les pentes. Donc Aux Coureurs de Boisés, et c'est à 15 minutes de la maison. J'ai utilisé le Klister Universel sur ces sentiers glacés. Bon choix sur la glace, un peu moins dans les traces avec un peu de neige. La glisse était donc variable et il fallait se méfier des feuilles et débris. Mes skis accumulaient de plus en plus de débris collés sur le Klister, véritable colle. Disons que pour les 3 ou 4 derniers kilomètres, ça n'avançait plus tellement vite. Mais quand même apprécié cette sortie en ski!

Barclay a dit...

Décidément, on a les mêmes réflexes. Moi aussi je suis passé à deux doigts d'aller à Gai-Luron à cause de leur entretien toujours excellent. Mais j'ai fini par aller au Bois Duvernay qui est à 25 minutes de chez moi à Lachine.

Moi j'avais mis du fart vert et j'avais aucune adhérence dans les sentiers plus étroits qui étaient plus glacés. Mais bon, je pouvais «ramer» avec mes bras et ça avançait pas pire. Des bouts, j'avais l'impression d'être un train électrique tellement ça avançait tout seul.

Ensuite, j'ai mis de la bleue et ça n'a pas changé grand-chose. J'aurais peut-être mieux fait de prendre mes skis à écailles.

Tellement content de la grosse tempête. On semble parti pour skier jusqu'à la fin mars au moins!

BF

Frederic a dit...

J'y étais aussi, mais le samedi - il faisait froid!! J'ai aussi mis de la verte, et je me suis rabattu sur ma mauvaise technique de skate vers la fin car ça allait vraiment mieux.

Anonyme a dit...

tjs mi-avril sur les promenades ( parc de la gatineau ) pour ce qui est de la fin de la saison