25 janvier 2015

Parc de la Coulée


J’ai fait du ski «boîte à surprise» aujourd’hui au parc de la Coulée à Prévost.

Boîte à surprise parce que j’ai emprunté des sentiers où les conditions de glisse allaient du meilleur au pire.

Le parc de la Coulée est un espace vert situé en plein territoire habité où on est sensé trouver une dizaine de kilomètres de pistes de ski entretenues par le club de plein air de Prévost. Le problème, c’est que ces pistes-là côtoient des pistes de raquettes et que les raquetteurs avec les risques d'empiètement que ça comporte. 

Quand on part de l’entrée principale du parc, qui se trouve près de l’école Champ-Fleuri, on commence par un emprunter un sentier se faufilant entre deux rues résidentielles. Ce tronçon-là était très désagréable à skier aujourd’hui parce que tout le sentier avait été transformé en ciment par les raquetteurs.

Heureusement, j’ai eu droit à de meilleures conditions quand je me suis enfoncé dans la forêt, après avoir traversé une rue et passé sous une ligne à haute tension.

Quand j’ai bifurqué sur la piste jaune, j’ai même eu la surprise de trouver une vraie belle piste de ski serpentant à l’écart du trajet des raquetteurs. 

Ç’a été le meilleur moment de ma journée... qui a duré moins d’un kilomètre. 

Après ça, en faisant le tour complet du parc, j’ai presque toujours skier sur de la neige durcie par les raquetteurs. Mais ça glissait quand même assez bien sur mes skis de randonnée nordique qui sont larges et munis de carres de métal. Pas mal sûr que j’aurais trouvé ça beaucoup plus pénible sur des skis de fond ordinaires.

Comme le prouve cette photo, il y avait aussi des petits bouts où on avait laissé aux skieurs un petit couloir en bordure du sentier. Mais ils étaient bien peu nombreux.

L’idéal, ce serait de visiter l’endroit tout de suite après un bordée de neige, le plus tôt possible, pour devancer les raquetteurs.

Il y a sûrement du bon ski à faire dans ses conditions-là parce que les sentiers sont somme toute assez intéressants. Il y a un peu de relief et on skie en pleine forêt même si on est jamais bien loin d’une rue résidentielle. Il n’y a pas grand-chose à voir sur les sentiers, par contre. À part ce marais par lequel passe un sentier.

En résumé: voilà un endroit qui peut-être intéressant pour ceux qui possèdent des skis de randonnée nordique et qui veulent faire du bon vieux ski à la Jackrabbit Johannsen sans s’aventurer loin dans les Laurentides.

Bien sûr, je ne suis pas en mesure de vous affirmer que c'est toujours comme ça dans le parc. J'y suis allé juste une fois. Alors si vous êtes un habitué, n'hésitez pas à nous éclairer en ajoutant en commentant cet article! 

Aucun commentaire: