01 décembre 2016

Partagez vos sorties 2016-2017

Pour que ce blogue soit plus utile à tout le monde, moi y compris, j'ai eu l'idée de créer un espace où tout le monde, moi y compris, est invité à raconter brièvement ses sorties de ski de fond en donnant des détails sur les conditions de ski et n'importe quel autre renseignement utile.

Pour participer, simplement publier un commentaire au bas de ce message. Pas besoin d'écrire long. Quatre ou cinq lignes, souvent, ça suffit à donner le goût d'aller quelque part ou à éviter à d'autres de parcourir des sentiers en mauvaises conditions. Pensez toutefois à préciser la date de votre sortie.

NOTE: j'aimerais qu'on retrouve ici que des rapports de sorties. Si vous avez des suggestions de centre de ski à me faire, ou des commentaires, envoyez-moi un courriel à barclayf@gmail.com.

33 commentaires:

Barclay a dit...

Comme il n'y a pas de neige à Montréal et dans les environs, Je n'ai pas encore fait de ski de fond cette saison. Par contre, j'ai fait une belle sortie de ski en station avec mes skis hors-piste/télémark à Titus Mountain dans l'état de New York le 26 novembre. Il n'y avait pas beaucoup neige, mais plusieurs pistes étaient quand même ouvertes.

Bonne saison à vous tous.

BF

David Huggins Daines a dit...

Hier soir j'ai ouvert ma saison sur le Mont-Royal vers 21h. Je ne m'attendais pas à grand-chose côté traçage alors j'ai apporté mes nouveaux skis hors-piste (pourtant c'est juste des BC 59 alors ça rentre aussi dans des pistes).

À ma grande surprise on avait déjà passé la dameuse et même tracé des sillons d'une certaine manière à plusieurs endroits. Ce qui fait que j'ai fait un peu 50/50 piste et hors-piste.

Les petits sentiers prisés par les coureurs en sentier (et, moins légalement, par les fatbikeux) sont en fait très intéressants pour le ski, surtout le "grand-frère de Camilien-Houde", c'est à dire le sentier qui se situe juste un peu en haut du chemin, à l'intérieur de la boucle. J'ai fait une longue descente intercoupée par quelques petites montées sur laquelle j'ai bien apprécié les carres en métal.

La lampe frontale est utile sur les pistes tracées parce que sans elle il est difficile de suivre les sillons, mais elle n'a aucune grande utilité en hors-piste car la lumière de la ville (ainsi que la projection "Montréal Aurores" de Marc Séguin) illuminent bien les bois.

Demain matin je retournerai pour observer le lever du soleil avant le grand froid qui s'annonce pour jeudi...

David Huggins Daines a dit...

(J'ai oublié de marquer la date ... des pistes tracées sur le Mont-Royal un 12 décembre, c'est exceptionnel à mon avis ...)

Pablo Maneyrol a dit...

J'étais moi aussi sur le Mont-Royal hier soir (14 décembre), croisé zéro skieur entre 21h45 et 22h45, la pleine lune et les lumières de la ville éclairaient en masse, aucun besoin de lampe frontale (sur les sentiers en tout cas), bref magique comme d'habitude !
Les sentiers sont impeccablement tracés déjà.
Faudra essayer les "hors-sentiers" dont parle David!
Pablo

Barclay a dit...

Samedi 17 décembre

J'ai fait une belle sortie au Mont-Royal aujourd'hui sous une neige continuelle. Les sentiers de ski étaient excellent état, mais j'ai surtout fait du ski de brousse en explorant des pistes de raquettes et des sentiers piétonniers.

J'ai skié plusieurs courts sentiers à l'intérieur de la boucle 2, pas tellement loin de la pente à glisser du lac des Castor. Je suis descendu jusqu'à la Côte de Neige par une chemin fermé pour l'hiver où la glisse était très bonne. J'ai aussi descendu jusqu'à l'avenue Cedar et l'hôpital Général de Montréal par un autre sentier fermé pour l'hiver. Bref, je me suis bien amusé à explorer.

Par contre, j'ai pris une méchante fouille en butant contre une grosse branche morte enterrée dans la neige. J'ai une belle poque sur la tempe qui va m'inciter à plus de prudence les prochaines fois que je vais ce genre de ski, surtout quand la couverture de neige est mince.

Frederic a dit...

Samedi 17 décembre

Sortie au Mont St-Bruno en avant-midi. On a fait 2 boucles pour inclure les pistes 1, 3, 6 et 7. Pistes bien tracées, très belle neige, mais attention, il semble il y avoir quelques roches par endroit.
L'entrée quotidienne frôle maintenant les 24$ (!), on n'y reviendra pas souvent cet hiver.

Dimanche 18 décembre

Sortie de soirée au parc Maisonneuve. Les pistes n'ont pas été tracées aujourd'hui mais sont toutefois bien visibles et très rapides vu le temps froid. J'y ai fait quelques tours sur la jaune, et croisé un renard.
Une très belle piste pour les skieurs Montréalais qui veulent faire une sortie rapide.

Barclay a dit...

Merci Frédéric pour le rapport. Ça devait être assez froid merci au parc Maisonneuve dimanche soir avec le vent qui soufflait. Moi à cette heure-là, je faisais du BBQ dans ma cour et je me tenais proche de mon feu de braise! Bonne saison de ski!

BF

Barclay a dit...

19 décembre

Je suis allé faire une courte randonnée sur la pistes des Berges de Lasalle. Je suis parti près du pont Mercier et je suis allé vers l'est jusqu'au restaurant Drive-in. La piste avait été tracée mécaniquement, mais comme la couverture de neige est mince elle était un peu chaotique et on voyait parfois du gazon dans les sillons.

Cette piste-là part de Verdun et va jusqu'à Lachine en suivant le bord du fleuve. Par contre, il y a des «trous» dans ce tracé. À l'ouest du pont Mercier, il faut marcher un bon bout pour reprendre la piste à Lachine parce qu'il n'y a pas vraiment d'espace au bord de la rue pour tracer une piste. Même chose à la hauteur du canal de l'aquaduc, où j'ai dû marché cinq minutes pour aller reprendre la piste de l'autre côté d'une zone clôturée.

Je vais attendre de l'avoir vu en entier avant d'écrire un article sur cette piste.

BF

Barclay a dit...

22 décembre

J'étais au parc du mont Saint-Bruno aujourd'hui et j'ai fait une randonné de 6 km avec mon fils de 8 ans et ma blonde. Les conditions étaient ordinaires. Il faisait au-dessus de zéro et les pistes étaient glacées, alors le fartage ne fonctionnait guère. Je me suis ennuyé de mes skis à écailles, surtout qu'il y avait pas mal de feuilles dans les sentiers et que le fart rouge ramassait tout ça. J'ai du ménage à faire sous mes skis!

BF

Barclay a dit...

24 décembre

J'ai fait une agréable sortie de ski classique au mont Arthabaska, à Victoriaville, sous une mini tempête de neige. Rien de nouveau à signaler en ce qui concerne cette destination déjà décrite dans mon blogue. C'est toujours un superbe endroit pour faire une randonnée.

J'ai aussi fait un peu de «hors piste» sur mes gros skis passe-partout. Je crois que je vais publier un billet à ce sujet dans mon blogue bientôt.

BF

Julie a dit...

1er janvier

Pour commencer l'année en beauté, j'ai fait une belle randonnée au Mont Grand Fonds aujourd'hui. Avec toute la neige qu'ils ont reçu cette semaine, les conditions étaient tout simplement parfaites. Le traçage était impeccable et comme toujours, pas de foule. Les petits refuges sont vraiment un gros plus de ce centre avec leurs installations pour sécher les vêtements, chocolat chaud inclus. Si ce n'était pas à 4 heures de route de chez moi, j'irais plus souvent !

David Huggins Daines a dit...

2 janvier

J'ai pris le bus hier soir pour Val-David. C'est un peu lent mais nettement meilleur que conduire sur la 15. Il fallait marcher une quinzaine de minutes pour atteindre l'auberge le Baril Roulant, dont Barclay à déjà parlé sous son ancien nom (le couple propriétaire de la microbrasserie locale l'a acheté des Suisses il y a deux ans).

Je voulais faire une randonnée style Jackrabbit sur la Maple Leaf mais elle est fermée pour un petit bout à l'est de Far Hills à cause de la mauvaise foi d'un propriétaire. Donc plan B c'était la Gillespie et la Dix-Lacs.

Malheureusement les pistes nordiques à Val-Morin sont très mal balisées et je me suis égaré dans une érablière en me croyant sur la Munson alors que ce n'était pas du tout le cas. J'ai finalement rebroussé chemin pour enfin trouver les balises de la Mustafa, ensuite la Bélair et enfin, enfin le lac Bélair, grand carrefour des pistes ou j'ai aperçu la Maple Leaf.

La Bélair comporte une descente pour laquelle je ne suis pas du tout assez confiant sur mes skis hors piste. En plus j'avais très faim. Mais en passant à Sainte-Adèle tout allait tellement mieux. J'ai rencontré une sympathique famille d'autres anglophones sur des skis en bois qui m'ont rassuré que le lac Léon était bien gelé. Au grand carrefour (balisé avec même une carte!) de la Munson, Thé des Bois, et Maple Leaf, j'ai mangé un sandwich pour reprendre mes forces.

La Maple Leaf est vraiment superbe. On n'a même pas vraiment besoin de skis hors piste là-dessus. Au stationnement du lac Lucerne j'ai viré de bord pour revenir par la Munson et la Cook.

Ces deux pistes sont vraiment hors de ma zone de confort, surtout la Cook sur laquelle j'aurais tombé une dizaine de fois en descendant avec beaucoup de difficulté à me remettre debout à cause de la couche de verglas qui se trouve sous la belle neige. Finalement en approchant de la Maple Leaf la Munson se calme un peu et c'est très agréable.

Après la traversée du lac Bélair j'ai décidé de descendre au petit train du Nord par la Whizzard car j'en avais vraiment marre du ski nordique. Sauf que le balisage est... spécial. On est à Val-Morin... Je me suis retrouvé sur la Stevenson qui était au moins bien tapée par des raquettes.

Celle là s'est abouti sur une piste de skidoo non balisée qui serait peut être la Whizzard mais on ne sait pas trop. Par chance une skieuse du coin passait au moment précis et elle m'a invité à la suivre à travers le driveway de son voisin et "à côté de mon cabanon" pour retrouver la vraie Whizzard et enfin le parc linéaire. Merci skieuse du coin!

Mon dieu que c'est plate le P'tit Train du Nord en classique. Surtout avec des skis hors piste. Ça m'a pris une éternité (mais vraiment juste une demi heure) de revenir à Val-David. Le village grouillait d'activité, il y avait même une petite embouteillage sur la rue de l'Église. C'est beau Val-David. Je pars demain mais je reviendra certainement - l'horaire du bus permet de monter de Montréal le matin et redescendre après le coucher du soleil qui ferait une excellente journée de ski! (Mais je conseille aussi de rester au Baril Roulant ou au moins y prendre une bière)

David Huggins Daines a dit...

(SVP excusez les nombreuses fautes de français dans le commentaire précédant! Je l'ai écrit sur mon téléphone... Mais oui en plus je suis anglophone)

Barclay a dit...

Merci David et Julie pour vos rapports.

Julie, tu me donnes envie de retourner à Grand-Fonds. J'y suis allé trois fois si ma mémoire est bonne, mais jamais vraiment loin sur le réseau.

David, merci de nous avertir concernant la signalisation des pistes nordiques à Val-Morin. Je n'ai jamais fait le coin que tu as fait à part la Maple Leaf à partir du stationnement du lac Lucerne, sur le territoire de Sainte-Adèle. Comme je déteste cherchez mon chemin en forêt, je crois que je vais éviter le secteur de Val-Morin pour l'instant.

BF

Frederic a dit...

Nous avons loué un chalet à Morin Heights pendant les fêtes, ce qui m'a permis de skier à Far Hills, Ste-Agathe, au Petit train, au Gai luron, à Morin Heights et au Domaine St-Bernard. Ces endroits sont très bien documentés dans votre blog, mais j'avais quelques impressions additionnelles:

- J'adore le parc des campeurs à Ste-Agathe. On se sent bien loin en forêt, et les sentiers sont étroits et magnifiques. Mais il vaut mieux y aller lorsque les conditions sont très bonnes. Aussi, l'équipement de traçage est très léger, donc après une tempête, vaut mieux attendre une journée ou deux afin de leur laisser le temps de tracer.

- Idem pour Morin Heights - vaut mieux bien s'informer juste après une tempête, sinon on risque de faire du hors-piste par moment. Autrement, c'est magnifique comme toujours.

- Je ne comprends pas le Domaine St-Bernard. Tout y est pourtant pour que ce soit un centre de calibre mondial - le site est vaste et exceptionnel. Mais il y a quelque chose qui manque. Serait-ce que les pistes manquent de piquant? Peut-être. Aussi, la section au nord de la rivière est à éviter - c'est ennuyant, bizarrement tracé, et plein de marcheurs y passent. Finalement, la grande boucle qui fait l'A6 était fermée, donc les options ne sont pas nombreuses pour faire des kilomètres. Bref, très beau site, mais on n'y retournera pas cette année.

- Far Hills demeure mon centre préféré dans les Laurentides. Quelle belle montée que ce mont Césaire!

David Huggins Daines a dit...

(janvier 2017) voici un article qui explique la fermeture du secteur Mont Iceberg à Far Hills: http://www.linformationdunordsainteagathe.ca/actualites/2016/8/3/des-sentiers-de-ski-fermes-cet-hiver-a-val-morin-.html

Le centre demeure une excellente destination pour le classique car c'est essentiellement le réseau pas de patin qui se trouve sur les terres de M. Pemberton Smith. Notons aussi qu'il parle d'un "droit de passage pour les sentiers entretenus mécaniquement" alors il semble reconnaître qu'il ne peut rien faire pour nous empêcher de continuer de skier la Maple Leaf :)

Barclay a dit...

7 janvier

J'ai fait une courte randonnée aux Quatre Vallons à Sainte-Catherine-de-Hatley. Les Cantons de l'Est sont en déficit de neige comparativement à Montréal, et les pistes étaient un peu plus cahoteuses que d'habitude à cause de ça. Surtout la 4 où ça brassait pas mal parce que la surface était rapide, dure et bosselée.

Sinon, rien de nouveau à signaler côté sentier depuis ma dernière visite. Côté accueil, il y a un nouveau bâtiment au départ des sentiers qui sert de chalet pour la patinoire et où on peut se réfugier pour se réchauffer et farter nos skis.

Ce réseau-là reste parmi mes trois préférés dans les Cantons de l'Est, avec Sutton et Richmond-Melbourne. Coaticook est pas mal aussi. Le parc du mont Orford complète mon top 5.

David Huggins Daines a dit...

10 janvier 2017

Conditions très rapides sur le Mont-Royal ce matin, j'ai dévalé le chemin Olmsted à 20 km/h en moyenne (à peu près ce que fait Alex Harvey sur le plat, mais bon...). Les traces tiennent bon même sur la boucle #2 qui se fait habituellement piétiner plus que les autres, mais ça dérape beaucoup en bas des côtes.

Beaucoup, mais vraiment beaucoup de skieurs ce matin à partir de 7h45, y compris une équipe de McGill (qui avait l'air un peu lent pour une équipe de ski) en uniforme. On profite de la neige avant l'hécatombe pluviale qui s'annonce en soirée.

David Huggins Daines a dit...

Sainte-Adèle, 22 janvier 2017.

Incapable de contrôler mes skis dans une descente trop rapide et glacée, j'ai surgi au milieu du chemin du Paysan, égratignant mes bases avant de me planter la face dans le gravier. Pas de dommages irréparables mais ça a pas mal donné le ton de la journée.

Plusieurs des pistes de ski nordique auraient été plus praticable en raquette. La neige était à la fois molle, rapide, et lourde et il était presque impossible de tourner ou de freiner. J'ai dû monter ET descendre la plupart des côtes en escalier. Sur la CCC en sortant du réseau tracé ça m'a pris une heure de faire 1,6 km.

Il faut absolument soit des skis Kom (ou bien des Hok) ou équivalent, soit des peaux de phoque attachées en tout temps, pour skier certains pistes du secteur nordique. Je nommerai en particulier la Rapide Blanc qui est la chose la plus difficile que j'ai jamais faite en ski. La descente de la CCC du mont Loup-Garou au chemin du Lac Bouchette est aussi très pénible comme j'ai déjà dit.

Par contre la Fleur-de-Lys, tout comme la Maple Leaf, est un joyau patrimonial du ski de fond. Extrêmement bien balisée et bien tracée sur des pentes pas trop raides. J'y retournerai surement dans des conditions moins merdiques.

Au coucher du soleil les pistes tracées (très bien tracées en passant) ont passé de "rapides" à "dangereusement glacées" et j'ai fini par enlever mes skis et descendre un bout à pied ... et en jugeant par les traces dans la neige je n'ai pas été le premier à avoir cette idée!

Barclay a dit...

Salut David,

Wow, ça prenait du courage pour aller faire du ski nordique en fin de semaine. Les conditions étaient vraiment pas propices.

Moi j'ai fait de la piste tracée samedi au Camping Sainte-Agathe et du ski alpin dimanche à Ski Montcalm pour éviter de me casser la figure. ;-)

Samedi, j'ai fait un peu de «hors piste» en haut du mont Saint-Agathe et, effectivement, la neige tait vraiment bizarre, à la fois molle et très rapide. En fait, ça allait plus vite sur la neige vierge que dans les sentiers tracés!

Quel bout de la Fleur de Lys t'as fait exactement? Je me demande s'il n'y aurait pas moyen d'aller directement sur cette piste en partant du Chemin du Moulin.

David Huggins Daines a dit...

Oui, pas vraiment des bonnes conditions... je me suis dit (à voix haute, à plusieurs reprises, avec beaucoup plus de jurons) que j'haïs le ski nordique et je ne le referais pas ... jusqu'à la prochaine fois bien sur!

J'ai fait tout le long de la section Sainte-Adèle de la Fleur-de-Lys - en effet ça traverse le Chemin du Moulin un peu en haut de la rivière aux Mulets. C'est un peu à mi-chemin sur la piste. Je ne me rappelle pas s'il y avait des interdictions de stationnement.

Il serait aussi possible de commencer sur le chemin du Mont Loup-Garou et faire le petit bout de l'Adéloise-Ouest en descendant à la rivière. La Fleur-de-Lys se trouve à gauche juste avant le pont.

J'ai oublié de mentionner mais la Rapide-Blanc est maintenant le seul lien "officiellement ouvert" entre les réseaux de Sainte-Adèle et de Morin-Heights - j'ai vérifié et l'autre (la Loup-Garou Nordique) est maintenant bloquée par des pancartes "propriété privée défense de passer". J'ai fait du ski de gravier sur le chemin du Lac-Bouchette à sa place.

David Huggins Daines a dit...

5 février 2017

Journée presque idéale pour le ski nordique ... mais, entrainement pour le Marathon du Ski Canadien oblige, je suis allé faire tout le contraire et j'ai skié le P'tit Train du Nord de St-Jérôme à Val-David et de retour pour un total de 79km. L'autre raison pour cette journée était d'aller chercher un manteau que j'ai laissé au chalet Anne-Piché et qu'on m'a assurait a été mis de côté dans la boîte d'objets trouvés. Sauf que la boîte d'objets trouvés (on dirait plutôt un amas de n'importe quoi qu'on a empilé en-dessous d'une table) n'est pas du tout sécurisé et le manteau n'y était plus. Alors faites attention à vos effets personnels quand vous skiez à Far-Hills!

C'est bien de me sentir prèt pour le marathon, j'ai vraiment eu la chance de peaufiner ma technique de pas alternatif et pas de un, et le PTDN est tellement beau, mais j'ai quand-même la sensation d'avoir gaspillé toute cette belle poudreuse. J'ai fait un petit détour pour repérer le bout de la Whizzard entre le PTDN et St-Adèle, qui est pointillé (donc, fermée) sur la carte de PASA, et comme je me doutais, elle est fermée à cause d'un pont sur la rivière du Nord qu'on voit encore sur certains images satellites mais qui n'existe plus. Même sur mes skis de 44mm j'ai eu aucun problème à skier là-dessus.

Daniel a dit...

Randonnée ski nordique à Saint-Adolphe-d’Howard, 10 fév. 2017

Projet de la journée : Sentier des sommets, une boucle de 10.2 km, en ski nordique (hors-piste). Suite à des infos parcimonieuses à l’accueil, je décide de tenter le coup et me dirige vers le stationnement, à environ 1 km. De là, j’ai skié sur la piste 10, la canadienne, pour rejoindre le sentier des sommets. En principe, ce sentier croise la piste 10 en deux endroits. Je n’ai pas vu la moindre trace, ni d’insigne, ni de balise ou autre signe pouvant indiquer la présence de ce sentier. Et j’étais armé d’un excellent GPS Garmin ainsi que de la carte récente du parc. J’ai tout de même continué la boucle de la 10, qui était pas mal glacée ce jour-là. Étant bien déterminer à faire du ski hors-piste, je me suis diriger vers le lac Morgan, afin d’aller rejoindre une autre boucle de ski nordique, la harfang – nord. 45 minutes à skier sur un lac ou mes skis cassaient la mince croute à chaque instant. Arrivé à l’endroit sur le rivage d’où est sensé débuter la Harfang, aucune signalisation. Grâce à mon GPS, je réussi à rejoindre quelque chose qui ressemblait à un sentier. Je fais environ 500 mètres et puis les conditions de neige croutée on raison de mon moral. La piste canadienne est intéressante, avec un petit refuge au bout de quelques km. Mais j’étais venu ici pour du ski hors-piste.
Et pour cette activité, la déception est totale. La signalisation est inexistante et le personnel de l’accueil mal informé. Je déconseille donc cette destination pour qui veut faire du ski nordique et suggère plutôt Morin-Heights, juste à côté. On y trouve un beau réseau de sentier nordique, avec une signalisation exemplaire.

Barclay a dit...

Salut Daniel,

Merci pour les infos même si c'est bien dommage que tu aies dû vivre une mauvaise journée de ski pour nous les donner.

Je me demande si tu n'aurais dû continuer sur la piste La Canadienne. Il me semble qu'elle n'est pas entretenue après le refuge Campbell. Me trompe-je?

Cela dit, c'est vrai que le réseau nordique de Morin-Heights se trouve pas loin et qu'il est superbe.

Bonne fin d'hiver!

BF

Genevieve a dit...

21 février 2017 aux sources joyeuses, La Malbaie
Avec mon fils de 9 ans, nous avons fait une très belle randonnée dans de très belles conditions, comme toujours! Nous allons régulièrement skier là comme nous avons un chalet à 15 minutes de route...
Nous avons emprunté la piste 4, puis au rond-point pris la piste 6 (de bonnes descentes mais mon fils se débrouille bien!), ensuite la 8 avec un petit détour par la 12 et la 2 pour rendre les choses plus agréables jusqu'au tipi. Nous avons ensuite pris la 9 pour aller jusqu'au mirador et au relais pour manger notre lunch. Nous avons fini la journée en beauté par la piste 7. Un beau trajet d'environ 15-16 km! Notre meilleure randonnée de la saison!
La semaine dernière toujours aux sources joyeuses nous avons fait des trajets de 3.5 à 5 km à 3 reprises avec la puce de 5 ans qui nous accompagnait ainsi qu'une sortie d'une quinzaine de kilomètre au mont-ste-anne. Les tarifs sont très raisonnables aux sources joyeuses (10$ par adulte et 3.50$ par enfant) et les pistes sont très bien entretenues. Il y a toujours de l'eau chaude au relais pour se faire un café ou un chocolat chaud (gros hit avec les enfants!). À côté de ça j'ai sursauté en payant 56$ au mont-ste-anne pour 1 adulte et 1 enfant, surtout qu'une partie de la balade est dans le terrain de camping et sous les pilones!!! Pas très bucolique...

Barclay a dit...

Merci Geneviève pour ce récit, même si ça fait mal de lire ça quand la neige fond à vue d'oeil autour de ma maison à Montréal et qu'on nous annonce de la grosse pluie ce week-end.

Longue vie aux Sources Joyeuses. C'est vraiment un centre qui se démarque dans une région où la concurrence est pourtant très forte. Les Éboulements, le Sentiers des Caps, Grand-Fonds, c'est du gros calibre.

On chiale souvent contre les tarifs de la SEPAQ, mais c'est vrai qu'au mont Sainte-Anne c'est assez fou merci aussi. Je n'ai pas regardé la grille de tarif, mais j'imagine que c'est très avantageux de s'abonner pour l'année quand on habite à proximité. Pour les «touristes», par contre, ça coûte cher.

BF

2françaisauquébec a dit...

Nous détestons les allers-retours et nous adorons le ski itinérant sur de longues distances… Sans l’aide du site officiel qui avait bien du mal à nous renseigner sur les bus, nous avons monté une belle expédition d’une journée le vendredi 17 février 2017 (beaucoup de neige au sol, soleil, -5°) sur le P’tit Train du Nord…
Départ du bus à St Jérôme gare intermodale à 8h40, arrivée 1 heure plus tard à l’arrêt facultatif Route 117 / Rue Riverside, perdu dans la nature ! On marche alors un petit km avec nos skis sur le dos jusqu’au bout de la rue Riverside. Puis après un pont on découvre une petite piste de ski de randonnée sur la droite, plate et étroite mais visiblement assez empruntée…
C’est une entrée sur le P’tit Train du Nord entre le km 46 et 45… On skie tranquillement pendant 15 mn puis on se retrouve sur la piste damée officielle lorsque le parcours croise l’extrême ouest du parc régional de Val Morin Val David (piste 19 noire). On est alors juste avant la borne 44…
Une journée de ski ininterrompue jusqu’au km 0… Oui oui, en hiver, quand il y a de la neige en quantité, le P’tit Train est damé jusqu’à la gare intermodale… enfin ça s’arrête 300 mètres avant !
En plus dans ce sens-là, on est en légère pente tout le temps : de la bonne glisse sans se fatiguer.
De la forêt, des grands lacs, des falaises garnies de glace, des petites gares, quelques skieurs, du ski de village à Prévost avec un tunnel sombre plein de graffitis puis du ski de ville à Saint Jérôme avec des traversées de routes fréquentées, une dame qui s’inquiète pour nous car elle a peur qu’on se fasse agresser derrière un immeuble…
Une super aventure complète et variée de 46 km de 10h à 19h (plus quelques petits détours de 3 km sur la piste Gilles Leroux et dans le parc de la Rivière du Nord). Ho-hisse 50 km !
Je crois que le P’tit Train prend tout son sens quand on l’arpente en entier.
J'ai vu que David l'avait parcouru en entier et en aller-retour, chapeau !!!

David Huggins Daines a dit...

Pour ajouter à votre excellent récit - pour se rendre au PTDN en transport collectif et skier sans avoir à traverser trop de rues, on peut aussi prendre l'autobus 9 du CITL, à partir de la station Montmorency. Ça ne coûte que 4,50$ ... en espèces seulement ... quand la machine à change et la billetterie sont fermées on te conseillera d'acheter la Mini au Couche-Tard avec un 5$ :-) Le terminus sur le boulevard Lafontaine est à 200m du PTDN et on n'a qu'à traverser la 333 et la 116e Avenue. Le retour à Laval part du même endroit.

Pour ce qui est de mes propres sorties ... bon ... j'ai réussi mon "Coureur des Bois Bronze" en skiant 164km dans deux jours. Le Marathon du Ski Canadien est un événement formidable et je le conseille à tous et toutes (avant que les changements climatiques l'achèvent). L'ambiance est festive, la bouffe est bonne, et le sentier est fort intéressant et bien entretenu. Sauf que partant de l'est à l'ouest il y a quelques descentes "difficiles" et pas "difficiles" du genre Sépaq mais "difficiles" du genre Morin-Heights. Je peut me targuer de n'être tombé que deux fois, une par jour, mais mes skis à écailles ont peut-être aidé.

Lundi dernier en faisant mon vélo-boulot sur le chemin Olmsted j'ai remarqué, à ma grande surprise, que la piste était fraichement tracée. Je n'ai pas eu le temps de retourner avec des skis, alors je suis venu mardi matin, avec des vieux skis de pas de patin, ce qui m'a permis de faire un genre de triathlon printanière - aviron (monter Olmsted en 100% double-poussée), patinage artistique (j'ai fait un bout de la piste 6 avant de me retrouver sur une grosse patinoire et de rebrousser chemin), et luge de course (la descente d'Olmsted sur un fond glacé à 30 km/h).

Ce week-end dernier les intrépides Coureurs des Boisés ont réussi à ouvrir la piste de pas de patin et même la 1 et la 2 pour le classique (qui revient, on s'entend, à faire de la double-poussée sur des faibles traces, mais c'est quand même très amusant et rapide) au Bois Duvernay. Il semble que ce centre de Laval jouit du même avantage que le PTDN, un terrain plat et assez abrité qui peut garder la neige (ou quelque chose de semblante) au sol à travers des conditions printanières extrêmes. Normalement je ne suis pas un gros fan du pas de patin mais je commence à l'aimer beaucoup dans ce genre de température.

David Huggins Daines a dit...

(le dernier commentaire est du 6 mars 2017)

Frederic a dit...

Ha, je voulais faire un rapport (un petit peu en retard) du MCS, mais je vois que David m'a devancé :-) Nous l'avons d'ailleurs skié en majeure partie ensemble.

Je seconde la recommandation - le marathon canadien de ski nécessite beaucoup d'entraînement (faut quand même parcourir plus de 160km sur un sentier ma foi assez difficile), mais c'est un événement unique. Les paysages sont magnifiques, les bénévoles sont nombreux et enthousiastes, la nourriture est abondante, et surtout, on a l'occasion d'échanger avec des skieurs "vétérans" qui font le marathon depuis des années. Donc à l'année prochaine pour le niveau Argent!

Pour finir la saison j'espère aller au mont ste-anne et à mont laurier, question de trouver encore un peu de neige..

Pablo Maneyrol a dit...

La fin de semaine dernières (4-5 mars) nous sommes allés un groupe de 5 au Club de plein air St-Donat pour dormir dans le très charmant refuge autonome "Le Branchu", en bordure du lac Simon. Nous avons stationné à l'entrée sud du lac Archambault, pris la piste "verte" jusqu'au refuge (4km), posé les sacs pour rentrer un peu sur le sentier "Des Viornes" et rebroussé chemin pour la nuit. Le lendemain nous avons poursuivi la boucle "bleue" avec une portion de nordique au sommet, qui semble être l'une des sections du Sentier national.

Le coin est magnifique : paysages super variés, érablière dense, conifères, marécages, versant de montagne avec vue lointaine, chemin de brousse, descentes vertigineuses par moment.

Sauf que, tant qu'à moi, ça n'est absolument pas praticable en ski de fond. Les 4km du premier jour nous ont rendus suffisamment craintifs (terrain super accidenté, gauche-droite, haut-bas, des trous, des ruisseaux et de l'eau gelée à la sortie des virages...) si bien que les 9km du lendemain... nous les avons fait les skis fixés au sac, et en rando pédestre !

Sûr, on était tous équipés de skis classiques pas du tout approprié pour ce genre d'aventure, m'enfin l'an passé on avait fait quelque chose d'équivalent dans le secteur Pimbina à Mont-Tremblant et on avait fait du très beau ski. Là c'est vraiment de la brousse cahoteuse en forêt profonde, je ne sais pas qui arrive à passer là dedans et avec quel équipement ? quand à la descente du sommet... on voyait clairement des traces de snowboard :p

En tout cas, coin merveilleux, très recommandé en rando ou raquette, fortement décommandé pour du ski.

Quelqu'un a déjà fait l'inter-centre dans ce coin-là ? ou le Sentier national ? je serais curieux.

A+

Pablo

Frederic a dit...

Je suis allé au Mont Ste-Anne dimanche le 12 (avec la boutique Courir). Malgré la météo difficile, ils ont fait un travail impeccable sur les pistes.

J'ai eu le temps de faire une belle longue sortie, dont le point culminant fut sans nul doute la 24. Cette piste de 21km est vraiment le joyau du centre et vaut à elle seule le déplacement. Peu de pistes offrent une si belle et si longue descente, où on peut vraiment prendre de la vitesse en toute sécurité.

La 13, qui longe la rivière, a été quelque peu retravaillée et offre aussi quelques belles descentes à l'aller (côté sud).
Malheureusement, la 38 (seule piste "classique seulement" du centre) était fermée à cause des conditions. S'il y a une seule chose que j'ajouterais à ce centre - qui est tout de même un des meilleurs - c'est un peu plus de pistes réservées au classique.

David Huggins Daines a dit...

J'ai fait ma dernière sortie de la saison (ou pas) à Morin-Heights dimanche dernier (le 26 mars 2017), car on y annonçait enfin des bonnes conditions et des sentiers tracés. En partant de l'accueil du Corridor, j'ai monté une Triangle assez glacée par endroit, avec une nouvelle descente en lacets assez casse-cou, pour ensuite embarquer sur la Salzbourg et la Viking Sud. Celle-ci était en mode semi-nordique mais pas trop difficile, à part l'interminable montée vers les pistes de course Viking après la traversée de la 329. J'avais envie de faire la piste Crown Sud du club Viking, mais le traçage n'était pas complètement refait après la dernière tempête. Je l'ai quand même fait à moitié, jusqu'à l'intersection de la Crown West, qui est une des plus belles pistes de tous les Laurenties, et je suis revenu à Montfort sur la Bleue, la Rouge, et la Promenade.

Même avec des conditions assez rapides (alors que je skiais à l'ombre et le soleil brillant du matin s'est caché derrière les nuages) et en descente, le Corridor n'avait pas d'allure donc j'ai bifurqué sur l'Alternatif, que j'ai beaucoup aimé avec son parcours de montagnes russes pas trop cahoteuses, malgré le fait qu'elle termine maintenant de façon abrupte et pas très évidente au milieu de la piste des Fondeurs.

Comme toujours, le balisage et le paysage des pistes "touring" du club Viking sont de loin supérieurs au reste du réseau Morin-Heights. J'ai déjà hâte à la saison prochaine pour pouvoir skier les autres pistes Crown et la boucle du lac Notre-Dame dont j'avais ignoré l'existence.