19 décembre 2016

Du ski de brousse au parc Terra-Cotta

Des gros skis à carres de métal, c’est fait pour partir en longue randonnée dans des pistes sauvages de l’arrière-pays. Mais ça peut aussi servir à faire du ski relativement agréable dans les sentiers tapés par les marcheurs, dans un parc montréalais.

C’est ce que j’ai fait aujourd’hui au parc Terra-Cotta, à Pointe-Claire. C’était une mission d’exploration, puisque le parc ne possède pas de vrais sentiers de ski. Et j’ai quand même fait une randonnée correcte… que j’aurais toutefois trouvée pénible si j’avais eu mes étroits skis de fond aux pieds.

Le parc Terra-Cotta est un îlot boisé de 40 hectares qui est remarquablement sauvage pour un parc montréalais. C’est une ancienne carrière d’argile où la nature a repris ses droits et où il y a environ cinq kilomètres de sentiers visiblement très fréquentés par les marcheurs et les raquetteurs.  



Le parc est petit, mais plutôt intéressant. Il est traversé par deux ruisseaux coulant dans des ravins qui créent un peu de relief. On y trouve aussi une petite clairière semée d’herbes hautes. Et du côté sud, le parc se termine sur un coteau haut de quelques mètre. 

Dommage qu’on ne puisse pas profiter de cet élément de relief en ski. Quant aux ravins, quand on descend dedans il faut composer ce genre d’obstacle...

J’ai dévalé cet escalier sans me planter et ç’a été le moment le plus excitant de ma randonnée. N’empêche: règle générale, escalier et ski de fond ne font vraiment pas bon ménage.

Pour faire du ski agréable au parc Terra-Cotta, il faudrait y aller en pleine tempête, question de devancer les marcheurs et de glisser dans la neige vierge. Est-ce que ça vaudrait la peine ? Pas vraiment, bien sûr. Mais je suis quand même content d’avoir découvert cet espace vert qui ne ressemble à aucun autre sur l’île de Montréal. 

Aucun commentaire: