09 janvier 2016

Les sentiers du Corridor Vert

Malgré la pluie qu’on nous annonçait, je suis allé faire du ski dans les Laurentides aujourd’hui. Pour faire ma randonnée «Jackrabbit» annuelle.

Herman «Jackrabbit» Johannsen est mort le 5 janvier 1987, à l’âge de 111 ans. Alors chaque année, début de janvier, j’essaie de faire une randonnée à la mémoire de cette figure légendaire du ski québécois. Dans des sentiers que cet infatigable coureur des bois aurait appréciés.  

Cette année, j’ai fait cette sortie en partant à la découverte des sentiers de ski du corridor vert, un réseau développé par le club de plein air de Sainte-Anne-des-lacs dans un îlot boisé à cheval entre Sainte-Anne-des-lacs et Prévost.    

Je suis parti du Haut Saint-Germain, un nouveau développement résidentiel de Prévost où on a aménagé un point d’accès. On trouve là un petit stationnement et une grande carte des sentiers. C’est donc un bon point de départ pour les skieurs venant de l’extérieur. Pensez à photographier la grande carte avant de partir. Le réseau est touffu et il n’y a pas d’autres cartes sur le parcours.   

Je ne savais pas à quoi m’attendre en rentrant dans le bois. Et j’ai été bien content de découvrir un réseau partagé où skieurs et raquetteurs ont chacun leur tracées.

J’ai fait une belle randonnée dans d’étroits sentiers sinueux qui m’ont notamment fait passer dans un très beau marais s’écoulant dans un ruisseau formant une jolie cascade en lacet.

J’étais alors sur la piste bleue qui m’a surprise par son relief. La piste montent et descend dans de profondes gorges et serpentent à flanc de colline comme une piste alpine en miniature. Même chose pour la piste rouge qui prolonge la bleue en direction nord-est. Il faut avoir une bonne maîtrise de ses skis pour avoir du plaisir dans ce coin-là.

Les autres pistes sont moins corsées, mais quand assez accidentées pour nous garder sur le qui-vive. Le territoire sillonné par le réseau est petit, mais étonnamment sauvage et diversifié. C’est comme un résumé des Laurentides en miniature.

Pendant ma randonnée, j’ai croisé le «bénévole en chef» de ce petit réseau de sentiers, Anthony Côté. Il m’a raconté qu’il entretient les pistes avec un traceur qu’il tire avec une motoneige et qu’il fait de son mieux pour garder les raquetteurs à l’extérieur des sentiers de skis.

Chose certaine, beaucoup de travail a été abattu dans ces sentiers. À plusieurs endroits, on traverse des zones marécageuses sur de longues passerelles de bois. Et au flanc d’une colline, j’ai été très étonné de découvrir une plateforme permettant aux skieurs de contourner un cap rocheux comme s’ils étaient sur une voie ferrée.  

Au total, ce réseau accessible gratuitement s’étend sur une quinzaine de kilomètres. Si vous préférez glisser majestueusement sur des sentiers rectilignes et nivelés comme une table de billard, ce n’est sans doute pas l’endroit pour vous. Mais si vous aimez les sentiers «à l’ancienne», qui serpentent et qui ondulent, vous allez apprécier.    

La carte ci-bas représente l'ensemble des sentiers de ski du secteur, mais mets l'accent sur ceux se trouvant à Prévost. Le stationnement  d'où je suis parti est le minuscule «P» sur fond noir qui se trouve sur le chemin Saint-Germain.


1 commentaire:

Manon Becker a dit...

Bonjour et merci pour cet article,

Moi aussi, j'adore skier. Voici le lien vers mon blog qui par des mes sports favoris manonfandeglisse.blogspot.com . N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire.

Merci!

Manon