31 janvier 2016

Wakefield, village de ski


N’ayons pas peur des mots: je viens de passer à Wakefield mon plus beau week-end de ski en carrière. Grâce aux superbes sentiers du parc de la Gatineau… et au charme de ce petit village où il fait très bon vivre. 

Je n’ai pas été surpris de faire du très bon ski. Le parc de la Gatineau compte parmi les joyaux du ski de fond québécois et les pistes qu’on trouve à proximité de Wakefield n’ont rien à envier à celle qu’on trouve dans le secteur de Gatineau et Chelsea.

Le village, par contre, m’a vraiment étonné. C’est peut-être le «village de ski» par excellence au Québec, quoi que Val-David et Sutton me semblent aussi dans la course.

Le cœur du village est tout petit, mais étonnamment animé. Cafés, boulangeries, restaurants, musique live… on a un peu l’impression de débarquer dans un mini quartier branché ou dans une micro ville universitaire américaine.

À Wakefield, on est à l’extrémité nord du réseau de pistes de ski de fond du parc de la Gatineau. Comme on a passé la fin de semaine dans la localité, j’ai eu l’occasion de faire deux randonnées dans ce secteur du parc.

Vendredi, on a skié en famille à partir du point d’accès au parc le plus près de Wakefield: le stationnement P17, qui se trouve en bordure de la route 5, à moins de cinq minutes en auto du cœur du village. Deux pistes réservées au style classique partent de cet endroit, l’une classée facile et l’autre classée intermédiaire.

On a un peu exploré les deux, lors de cette première sortie, en allant notamment jusqu’au refuge Brown, qu’on rejoint via le sentier 52 en parcourant environ trois kilomètres.

Le refuge Brown est réservé aux visiteurs qui viennent y passer la nuit, alors on n’a pas pu y entrer. Mai fiston était quand même fier de l’avoir atteint. C’est la clé quand on skie avec des enfants: il faut se fixer des objectifs.

Ensuite, on a rebroussé chemin et on a terminé notre randonnée en se rendant à l’auberge Moulin Wakefield par un sentier qui passe sous la route 5. Le bar de l’auberge était très tranquille en cette fin de vendredi après-midi, mais c’est quand même un très bel endroit pour l’après-ski.

Pour notre randonnée du samedi, on voulait aller dîner dans un refuge. Alors on a mis le cap sur le stationnement P19, qui se trouve à onze kilomètres au nord de Wakefield.

À partir de là, on s’est rendu au refuge Renaud, au bord du lac du même nom. C’est un vaste bâtiment de bois, avec de grandes fenêtres, qui vient tout juste d’être construit. Pas très pittoresque, mais bien conçu et fonctionnel.

Ensuite, j’ai eu droit à un cadeau familial: maman et fiston sont retournés vers la voiture en me laissant rentrer à skis à Wakefield via les pistes 50 et 52. Une randonnée d’une quinzaine de kilomètres qui a été le clou de ma fin de semaine.

Comme plusieurs pistes du parc, la 50 est une très large «autoroute pour skieurs» tracée sur une route carrossable en été, où on peut faire du classique ou du patin. C’est le seul reproche qu’on peut faire au réseau du parc de la Gatineau à mon avis: en classique, ces pistes extrêmement larges sont un brin monotones.

Cela dit, la 50 a quand même son charme. On skie longtemps sur le bord du lac Philippe, au pied d’une colline, avant d’arriver à la décharge du lac d’où on a une très belle vue sur celui-ci.

Mais c’est en parcourant le sentier 52 que je me suis vraiment amusé. C’est une piste réservée au classique, tracée à double sens mais quand même assez étroite, s’étendant sur huit kilomètres. J’y ai fait deux très longues descentes mémorables – les plus belles de ma saison jusqu’à maintenant.

J’ai aussi terminé cette randonnée au Moulin Wakefield où j’ai siroté un café en attendant que ma blonde passe me chercher en auto.

Conclusion: on a déjà hâte de retourner à Wakefield où on s’est amusé ferme avec et sans nos skis. J’ai même fait une très agréable demi-journée de ski de descente à la station Vorlage qui se trouve à un jet de pierre du village. C’est une petite station familiale parfaite pour les enfants... et le piètre skieur alpin que je suis!


4 commentaires:

MichelD a dit...

Mon secteur préféré dans le parc de la Gatineau. Le sentier 54 entre le refuge Renaud et le refuge Lusk ainsi que la 55 qui passe près du lac Taylor sont également de superbes sentiers.

Merci de prendre le temps de partager vos sorties avec nous. C'est toujours avec énormément de plaisir que je lis chacun des nouveaux articles.

Anonyme a dit...

Pour les conditions rapportés par des skieurs journellement il y a évidemment le site de la CCN mais aussi Ottawa XC à :http://skitrails.xcottawa.ca/ même si juste en anglais ...Hull est après tout qu'une banlieue d'Ottawa comme tout le pontiac d'ailleurs .

Barclay a dit...

À MichelD...

Je suis allé une seule fois dans le secteur du lac Pink il y a quelques années, mais dans mon souvenir c'était encore mieux dans ce coin-là. J'avais été renversé par les pistes noires qu'il y a dans ce secteur. Qu'en pensez-vous?

BF

MichelD a dit...

En effet, la 15 près du domaine MacKenzie King est très belle et sinueuse à souhait. Seul bémol, le stationnement P6 se rempli rapidement le weekend, on a intérêt à débuter au P2 pour rejoindre la 15 bleu et finalement la 15 noir.