25 février 2018

Guerrier de la croûte à Saint-Donat


Tout a commencé quand ma blonde s’est tordu un genou à Ski Montcalm samedi.

Blessure mineure… mais dommage grave à notre fin de semaine de ski à Saint-Donat.

Dimanche matin, donc, j’en étais donc réduit à quêter des miettes : «Chérie, est-ce que je peux aller me promener autour de l’hôtel avant qu’on reparte à Montréal ?»

Au moment où j’ai posé cette question, il était 8h30 le matin et dehors il y avait de la croûte glacée à perte de vue. Mais on annonçait de la neige pour les prochaines heures et je n’avais rien à perdre. Alors…

Alors j’ai été doublement chanceux et j’ai fait une de mes bonnes randonnées de l’hiver.

Première chance : je séjournais au complexe hôtelier Le Grand R, à deux pas de la station de ski La Réserve, où il y a un point d’accès à des sentiers du réseau du club de plein air de Saint-Donat.

Je ne connaissais pas ces sentiers-là, mais je suis bien tombé : les tronçons que j’ai parcourus aujourd'hui étaient parfaits pour les conditions d’aujourd’hui, c’est-à-dire larges et peu tortueux.

Comme on le voit sur ces photos, on parle presque de chemins forestiers. C’était parfait aujourd’hui, parce que ça me faisait de l’espace de manœuvre. De chaque côté de la trace glacée cahoteuse créée par les randonneurs, il y avait de la croûte vierge recouverte d’une pellicule de neige où j’avançais bien sur mes gros skis à écailles et à carres de métal.

J’ai donc emprunté les sentiers 1 et 4 pour filer en forêt jusqu’au refuge Paul-Perrault, un pimpant camp en bois rond construit près du lac Lemieux. Difficile de trouver plus pittoresque…  

J’aurais bien aimé jeter un coup d’œil à l’intérieur, mais un groupe de randonneurs y avait passé la nuit et ç’aurait été mal venu de m’inviter dans leur demeure du week-end.

C’est quand j’ai pris le chemin de retour que j’ai eu ma deuxième chance : juste au bon moment, la neige s’est mise à tomber dru. 

La glisse était donc bien meilleure pour la deuxième moitié de ma randonnée. Recouverte d’une petite couche de poudreuse, la croûte est vite devenue agréable et rapide sur le plat ; et j’ai pu faire de la vitesse dans quelques descentes en pentes douces tellement ça glissait sur cette nouvelle surface.

L’allez-retour jusqu’au refuge Paul-Perrault donne un trajet d’environ 6 ou 7 kilomètres qui m’a vraiment charmé.

Sur la carte ici-bas, le sentier 4 est réservé à l’usage des skieurs. Si cette consigne est respectée, on doit y faire du très bon ski nordique de niveau facile quand les conditions sont bonnes. Pour une courte sortie en famille, ça me paraît idéal. 

On peut aussi faire une randonnée plus longue en partant de  La Réserve puisque le sentier 1 part de la station de ski.

Bref, ma blonde n'a pas souffert en vain... Ne reste plus qu'à espérer qu'elle ne boitera pas trop longtemps!

5 commentaires:

Anonyme a dit...

Cette endroit me fait penser à l'époque ou j'allais à la Caboose pour faire la #6 et la donatienne .

Anonyme a dit...

Le ''croutache'' actuel des environs de st-Donat ne doit certainement pas permettre d'atteindre le Liberator à la mtn Noire en ski d'arrière pays ?

Barclay a dit...

Je suis curieux: c'était quoi la Caboose? Un bar? Un chalet?

Pour le Liberator, je ne sais pas. C'est un sentier qui est quand même assez large et pas bosselé. Alors il est peut-être skiable même quand c'est glacé avec du gros équipement à carres de métal. Mais bon, pas tellement le fun comme sortie de ski, j'imagine.

BF

Anonyme a dit...

'' c'était quoi la Caboose? Un bar? Un chalet? '' C'était une auberge situer sur le bord du lac Ouareau à 300 mètres au sud de la Réserve . Ca avait son adresse sur la #125 . Aujourd'hui c'est un développement résidentiel qui se nomme ''RiveGauche'' . C'était asser festif mais ca s'est mit à péricliter financièrement au millieu des années '90 lorsque le gvt cessa ses subventions . Coté clientèle , ca ressemblait un peu à l'Interval actuel du lac Legault . Tout ces endroits était d'ailleurs inter relier par le réseau de piste suivant : http://www.saint-donat.ca/files/Carte_Hivernale_des_Sentiers_de_St-Donat(1).pdf

Anonyme a dit...

La caboose c'était une base de plein air dans les années 80 sur le bord du lac Ouareau quasiment en face de la montagne la réserve...