29 janvier 2017

Club de plein air de Sainte-Agathe-des-Monts

C’est difficile de trouver des mots pour rendre justice aux deux sorties de ski que j’ai fait en fin de semaine sur les sentiers enneigés du club de plein air de Sainte-Agathe-des-Monts.

J’ai été renversé par ce réseau de pistes et par le territoire où il s’étend, dans les montagnes au nord de Sainte-Agathe. Et je vous dis tout de suite que c’est le meilleur endroit pour faire du ski nordique en sentiers non entretenus que j’ai visité.

Bien sûr, les conditions étaient superbes en fin de semaine puisqu’on skiait dans une belle couche de poudreuse. Mais ce n’est pas seulement la neige fraîche qui m’a envoyé au septième ciel.

Ces sentiers-là ont été merveilleusement tracés en terrain montagneux, sont dotés d’une signalisation exemplaire et forment un réseau compact où on peut faire de multiples trajets en boucle sans parcourir trop de kilomètres.

J’ai commencé mes deux randonnées au même endroit: le point d’accès Château Bleu, qui se trouve au bout de la rue Trudeau, pas tellement loin du Tyroparc de Sainte-Agathe. Et pourtant, j’ai fait deux virées complètement différentes. Tout simplement parce que trois pistes interconnectées partent de cet endroit.  
Hier après-midi, j’ai d’abord emprunté la Gillespie puis la Catherine pour me rendre au refuge de l’Alpage, qui se trouve en plein cœur du réseau.

Accidentées mais jamais désagréables, ces deux pistes sont superbes. On sent que les montées et les descentes ont été conçues par et pour des skieurs.

Le refuge de l'Alpage, lui, possède un charme fou. On a l’impression de débarquer chez Heidi et son grand-père quand on arrive au sommet de la colline où est situé le refuge et l’abri à trois côtés qui se trouve juste à côté. 
 Au retour, poussé par la curiosité et plus confiant, j’ai emprunté un tronçon de la Gillespie que j’avais évité à l’allée parce qu’il passe par le sommet d’une colline. Je me suis alors frotté à une descente très sinueuse et abrupte que j’aurais certainement dû descendre à pied si j’avais eu aux pieds autre chose que mes skis Kom.  

Courts et larges, ces skis-là m’ont permis de venir à bout de cette descente à coup de dérapages de travers et de virages me stoppant complètement. Et ils m’ont permis d’avoir un plaisir fou en slalomant comme un pro dans plusieurs longues descentes.

C’est de cette façon que j’ai terminé ma randonnée d’hier, en revenant à ma voiture par la piste Castor qui monte à une antenne de transmission avant de se terminer par une série de trois descentes absolument fantastique.

J’ai tellement aimé cette randonnée que j’ai remis ça aujourd'hui. Comme il avait neigé durant la nuit et que le soleil brillait, les conditions étaient encore meilleures que la vieille.

J’en ai profité pour grimper au sommet du Cap Beauséjour par le sentier du même nom. C’est une montée assez courte, finalement, mais tout de même récompensée par une vue splendide sur Sainte-Agathe et ses environs.
Après ça, j’ai grimpé au sommet du mont Catherine par un autre court sentier. La vue est moins spectaculaire sur ce sommet-là, mais la montagne elle-même est féérique. Je ne me souviens pas d’avoir vu plus beau paysage de neige.

Tout ça pour dire que j’ai fait du ski extraordinaire en fin de semaine; le genre de ski dont je rêvais quand j’ai acheté mes skis Kom et mes bottes Scrapa T4 en plastique moulé.

On ne va pas vite sur le plat avec ce genre de matériel. Mais sur ce réseau, ce n’est vraiment pas un problème puisqu’on est presque en train de monter ou descendre et qu’on n’a pas besoin de skier sur une très longue distance pour faire de bonnes descentes et boucler un circuit.   

Cela dit, la plupart des skieurs que j’ai croisés avaient de bons vieux skis nordiques à carres de métal et semblaient bien s’en tirer. J’ai même vu un gars qui dévalaient les pentes les plus corsées en enfourchant ses bâtons pour déployer avec brio la technique du «balai de sorcière». 

 À chacun son fun ! 



3 commentaires:

martin a dit...

Est-ce là : 46.0672692,-74.2653223,149 -- qu'il faut stationner ? Merci

martin a dit...

Est-ce là : 46.0672692,-74.2653223,149 -- qu'il faut stationner ? Merci

Barclay a dit...

Salut Martin,

Je ne suis pas familier avec les coordonnées GPS, mais si vous regardez la carte ci haut c'est le stationnement Château Bleu, au bout de la rue Trudeau.

BF