28 décembre 2014

Sentier des Caps


Méchant chanceux!

Je n’ai pas tellement le choix de me considérer comme tel puisque je me trouve par hasard dans une des rares régions du Québec où c’est l’hiver en ce moment: Charlevoix. Où une miraculeuse bordée de neige tombée dans la nuit de samedi à dimanche a redonné sa blancheur au paysage et remis d'aplomb sentiers de ski de fond.

Pas besoin de vous dire que je suis heureux qu’on ait décidé de louer une chambre à l’hôtel La Ferme il y a de ça quelques semaines!

Ça m’a permis de faire une sortie de ski très spéciale aujourd’hui: partir de l’hôtel en train, puis prendre la télécabine du centre de ski alpin Le Massif pour aller sillonner les pistes de ski de fond du Sentier des Caps, qui se trouvent au sommet de la plus célèbre montagne de Charlevoix.

C’est un «trip» à faire une fois dans une vie. Le trajet en train prend environ 35 minutes. Le train se faufile entre la mer et la falaise, alors le coup d’œil est superbe. Et quand on arrive au Massif, on prend gratuitement une télécabine de transit qui nous mène à la «gondole» grimpant jusqu’au sommet de la montagne de ski alpin.

J’ai été chanceux une fois rendu là : la préposée aux télécabines m’a laissé grimper vers le sommet gratuitement. Sinon, il aurait fallu que j’achète un billet pour 15$. Qui se seraient ajoutés aux 20$ que coûte l’allez-retour en train...

Une fois en haut, j’ai laissé ma blonde et fiston faire du ski alpin et je suis parti en randonnée en empruntant la piste de ski de fond du Sentier des Caps qui aboutit au chalet du Sommet du Massif.

Le plus dur, ç’a été trouvée la dite piste puisqu’il n’y a pas la moindre indication. Avis à tous: l’entrée du sentier se trouve derrière les roulottes de l’école de glisse, au pied de la pente école du Massif.

J’ai fait une randonnée d’une douzaine de kilomètres qui m’a mené au sommet du Mont Ligori, où il y a un refuge et un point de vue extraordinaire sur le fleuve Saint-Laurent et l’île aux Coudres. C’était la deuxième fois que je grimpais jusque là. Et cette fois, contrairement à la première, le ciel était dégagé et le regard portait loin.

Pas sûr qu’il existe plus bel endroit accessible en ski de fond au Québec...

Les pistes entretenues du Sentiers des Caps sont superbes et, altitude oblige, comptent parmi les mieux enneigés au Québec. Je ne leur ferais qu’un seul reproche: ce sont toutes de larges boulevards. Dans ce genre de piste, je finis toujours par développer une envie de bifurquer sur un étroit sentier serpentant parmi les arbres. Que je n’ai pas pu satisfaire aujourd’hui.

Comme on est en montagne, il y a beaucoup de relief sur les sentiers. On le sent surtout... en montant! Peut-être à cause de la largeur des pistes, ou peut-être parce que la glisse était un peu lente aujourd’hui, je n’ai pas fait une seule descente vraiment grisante aujourd’hui. Même les descentes de la Grande Ligori, une piste classée très difficile, m’ont paru plutôt pépères.

J’ai quand même fait un superbe randonnée que je recommande à tout le monde. Au total, l’endroit offre 27 kilomètres de pistes entretenues qui comptent parmi mes préférés dans Charlevoix. 



2 commentaires:

Yves Duplessis a dit...

Bonjour Barclay,

On s'est croisé sur le sentier 2A, nous on arrivais au centre de ski alpin. Je n'étais pas sûr d'avoir vu le fameux Barclay Fortin, mais oui! Félicitation pour ton blog, c'est excellent, j'ai toujours hâte de connaître ta prochaine visite d'un centre de ski de fond. Avec le fartage que j'avais, je trouvais la glisse assez rapide. C'est vrai que certains sentiers sont larges, style autoroute, mais sur la 1 ou ou la 3, on se sent plus en forêt. Nous avons adoré cet endroit. Le lendemain nous étions au Mont-Ste-Anne, tout un changement d'ambiance! Là, les conditions étaient très rapides. Beaux sentiers mais envahis d'athlètes agressifs (les Skimco). On a bien aimé quand même. Notre endroit favori demeure Gai-Luron, mais il n'a pas encore ouvert cette saison!

Barclay a dit...

Heureux de vous avoir croisé sans le savoir! La prochaine fois, arrêtez-moi!