17 janvier 2010

Centre de ski de fond Estérel

Beaucoup de Français ont rêvé d’avoir une cabane au Canada. J’en ai trouvé qui ont plutôt une roulotte au Canada.

Cette roulotte, c’est le nouveau poste d’accueil du centre de ski de fond Estérel qui existe toujours malgré la fermeture de l’hôtel où il était localisé auparavant. Depuis deux ans, ce sont des cousins d’outre-Atlantique qui font marcher le centre. Cet hiver, ils ont improvisé une nouvelle porte d’entrée aux sentiers, au sud du lac Dupuis. La roulotte n’est pas grande, mais elle abrite une table de fartage, quelques tables et une machine qui fait du très bon café.

Le déménagement a éliminé deux irritants majeurs: le coût d’accès est maintenant raisonnable (10$) et on n’a plus besoin de traverser le lac Depuis pour commencer sa randonnée. Le nouveau poste d’accueil se trouve au beau milieu du réseau de sentiers et c’est un avantage. On peut improviser sa randonnée en effectuant des boucles et en repassant périodiquement au chalet d’accueil.

C’est ce que je fais aujourd’hui et je dois dire que je me suis bien amusé. Les sentiers étaient en très bon état malgré le peu de neige tombé au cours des dernières semaines et le temps doux des derniers jours. Il faut dire que c’était assez tranquille sur les pistes, alors celles-ci étaient encore fraîches en fin d’après-midi.

Même si on est loin dans les Laurentides, le terrain sillonné par les sentiers n’est pas très montagneux. «Ondulé» est sans doute le mot qui décrit le mieux les pistes puisque les montées et les descentes sont généralement courtes et s’enchaînent à un bon rythme. Mais ce n’est pas le genre d’endroit où on fait des descentes mémorables ou des ascensions éprouvantes. Disons qu’on a affaire à des pistes «Bob Gainey»: solides mais pas spectaculaires.

À défaut d’être longues, quelques descentes sont tortueuses et agréables à négocier parce qu’on peut se servir de la piste de pas de patin pour manœuvrer. Les adeptes de cette technique sont particulièrement bien servis puisque les 36 kilomètres du réseau sont tracés pour le pas de patin. Alors si vous en avez assez de glisser sur le P’tit Train du Nord…

L’attraction principale du réseau reste la piste 13 qui fait en partie le tour du lac Dupuis en offrant quelques beaux points de vue et quelques bonnes descentes. Elle se termine maintenant par la traversée du lac.

Le sentier 8 passe par le sommet d’une modeste colline. En haut, il y a un belvédère d’où on peut voir le lac Dupuis et l’hôtel Estérel qui est présentement en rénovation.

L'hôtel doit rouvrir à l’automne 2010, mais on ne prévoit pas y ramener le ski de fond.

Les pistes de L’Estérel ont joué un rôle majeur dans l’histoire du ski de fond dans les Laurentides, alors on ne peut que se réjouir qu’elles restent ouvertes. Espérons que ça va continuer.

5 commentaires:

GRK a dit...

Bonjour M. Fortin!
Bravo pour votre article!
Ces gens-là ont besoin de notre aide!

Anonyme a dit...

Bien d'accord! Superbes pistes très agréable.
on espère que ca va continuer l'an prochain...

C. Leroux a dit...

Après - à peu près - trois semaines et demie sans chute de neige, la qualité des conditions était épatante aujourd'hui. L'une des propriétaires m'a confirmé qu'ils entretiennent les pistes aussi souvent que possible - ça se voit!

GRK a dit...

J'arrive tout juste du Mont-Royal et j'étais dans le Parc Maisonneuve vendredi soir. Je dois avouer que nous sommes pas mal chanceux que les conditions soient aussi bonnes avec si peu de nouvelle neige.
Les sentiers des parcs de la Ville de Montréal sont entretenus par ces employés de la ville, qui n'ont habituellement pas un très grand souci de leur qualité. Je peux imaginer lorsque ce sont des passionnés qui les entretiennent!

N et F a dit...

Site superbe, accueil attentionné, les petits détails et les aménagements qui font la différence. A+ sur toute la ligne.
Au plaisir et merci! N&F