09 mars 2011

L'Escapade du Mont Rigaud

Il y a beaucoup de choses que j’aime au Mont Rigaud. Le relief. La tranquillité des lieux. Le vaste réseau de sentiers s’étendant sur 25 kilomètres et permettant de visiter les quatre coins de la montagne. Les nombreux points d’accès multipliant les possibilités de randonnées. Et les pistes bien tracées… quand on a la chance de les parcourir tout juste après qu’on les ait entretenues.

C’est ce que j’ai eu la chance de faire aujourd’hui, deux jours après une grosse tempête. Par bouts, j’avais l’impression d’être sur un site de compétitions. Mais je me aussi tapé un bon deux kilomètres de pistes saccagées par une motoneige et un VTT.

C’est toujours comme ça sur les sentiers de l'Escapade du Mont Rigaud. On ne sait jamais dans quel état on va les trouver. Parce que les motoneigistes du coin n’ont pas l’air très disciplinés. Parce que les sentiers sillonnant la montagne sont aussi empruntés par des marcheurs et des raquetteurs. Et surtout parce que ces sentiers-là ne sont pas entretenus de façon aussi systématiques que dans un «vrai» centre de ski de fond payant.

N’empêche: pour skier gratuitement dans la région de Montréal, le Mont Rigaud est difficile à battre. Cette petite montagne «culminant» à 220 mètres est taillée sur mesure pour le ski de fond.

La boucle d’une quinzaine de kilomètres que forment les sentiers au sommet de la montagne est une de mes randonnées fétiches que je me fais un devoir de faire au moins une fois par hiver. Je laisse ma voiture dans le stationnement de la Sucrerie de la Montagne et je boucle la boucle dans le sens des aiguilles d’une montre parce que je trouve le parcours le plus agréable dans cette direction-là – tout simplement parce que dans l’autre sens, il y a deux descentes vraiment casse-cou à négocier.

C’est vraiment une belle randonnée avec beaucoup de montées et descentes. Et on a l’occasion d’admirer tout ce que la montagne à offrir : beaux décors forestiers, jolis points de vue sur la plaine en contrebas, impressionnants rochers…

Les trois sentiers permettant de gravir la montagne ne sont pas piqués des vers non plus. J’ai déjà parlé ici de celle partant de l’auberge des Gallant. Il y en a un autre qui part du village de Rigaud et du chalet d’accueil de l’Escapade.

Aujourd’hui, j’ai grimpé dans la montagne par ce sentier et j’ai vraiment apprécié ma randonnée. On traverse une clairière d’où on peut voir le sommet de la montagne avant de se mettre à monter plus sérieusement en forêt. La dernière partie de l’ascension est vraiment corsée. Le sentier grimpe en traçant des lacets dans lesquels il faut ensuite slalomer quand vient le moment de redescendre.

Tout ça pour dire que j’aime beaucoup skier au Mont Rigaud même si les conditions n’y sont pas toujours optimales. Parlant de ça, le gars qui s’occupe des sentiers m’a laissé un message l’autre jour pour m’expliquer leur politique d’entretien. Je reproduis ici son message:

«Nous avons un contrat de traçage et d'entretien des pistes avec le club de motoneigistes de la région. Habituellement, ils tracent dans la nuit de jeudi à vendredi, afin que les pistes soient belles pour le week-end! De plus, après chaque très bonne bordée de neige, ils tracent la nuit suivante. Donc, c'est évident que s'il y a une grosse tempête pendant la nuit, les pistes ne seront pas tracées tout de suite le lendemain matin, puisque c'est trop dangereux de sortir le jour avec l'immense équipement avec lequel nous traçons. Il serait facile de happer mortellement un skieurs... Je vous propose de téléphone au chalet de L'escapade, notre chalet d'accueil ouvert du jeudi au dimanche de 9h à 16h (450) 451-4608. Sinon, pour les autres journées de la semaine, vous n'avez qu'à appeler aux Services récréatifs et communautaires de la municipalité de Rigaud (450) 451-0869.»

1 commentaire:

Jacques Routhier a dit...

Nous avons faits L'Escapade au complet dans le sens horaire à partir de la cabane à sucre Sucrerie de la Montagne, le lendemain d'une chute de neige, soit mercredi le 30 décembre 2012. Le paysage est très beau, la piste bien balisée comporte quelques montées difficiles et très peu de descentes. Le parcours d'une vingtaine de km en boucle nous a pris 4 heures. Nous ne sommes pas allés à l'accueil car il aurait fallu laisser la boucle et faire 6 km aller retour. Bref, nous avons aimé notre randonnée, surtout qu'elle était gratuite et à seulement 50 min. de Mtl. L'idéal serait qu'il y ait un châlet ou même un refuge chauffé dans le milieu de la boucle pour faire une pause et casser la croûte.