02 avril 2017

Sur la montagne de Morin-Heights

Je crois bien avoir fait aujourd’hui ma dernière sortie de la saison dans les Laurentides en grimpant au sommet de la station de ski alpin de Morin-Heights, par une journée de soleil radieux et de neige collante.
 
Ceinturée de sentiers, la montagne où se trouve la station forme un terrain de jeu singulier pour le skieur nordique ; notamment parce qu’on peut agrémenter sa randonnée d’une descente par une piste de ski alpin. 

C’était la deuxième fois que je faisais l’ascension de la montagne. La première, j’étais passé par le flanc sud de la montagne en empruntant le Corridor Aérobique, la piste entretenue Birkbeiner et la portion nordique du sentier Coureur des Bois. 

Cette fois, je suis plutôt passé par le flanc sud en démarrant ma randonnée sur le sentier Horizon.  

Cette piste de randonnée nordique passe tout près des stationnements de la station de ski. C’est là que j’ai garé ma voiture pour aller prendre le sentier là où il croise le chemin Bennett, en marchant un deux minutes avec mes skis.

Le sentier Horizon nous fait grimper sans trop de mal dans la montagne… quand on arrive à le suivre. Le trajet est clair et marqué sporadiquement de balises rouges, mais je m’en suis quand même écarté à un certain moment en suivant les traces d’un skieur qui avait piqué directement vers le sommet de la montagne. 
 
La piste file plutôt vers le très joli lac Vert, qui a presque l’air d’un puits de volcan tellement il est rond et entouré de collines.

La piste Horizon contourne le lac par le sud avant de se terminer à une intersection où elle rejoint le sentier Portageur.

Rendu là, on a plusieurs options. On peut se diriger vers le Viking Ski Club en descendant vers le sud sur le sentier Portageur. On peut continuer à contourner la montagne en allant prendre la piste Birkbeiner en direction nord. Ou on peut piquer vers le sommet de la montagne en empruntant le sentier Portageur vers le nord. 
 
Le kilomètre du sentier Portageur qui mène au sommet à partir de l’intersection est absolument magnifique. On grimpe dans un vallon encaissé décoré d’énormes pierres comme celle-ci…  

Le sentier Portageur mène au sommet où aboutit le télésiège Rivière-Simon. Mon plan était de revenir sur mes pas une fois rendu là. Mais quand je suis arrivé en haut, j’ai vu que le télésiège n’était pas en fonction et que j’avais tout ce secteur de la montagne pour moi seul.

Je n’ai pas pu résister à la tentation de descendre dans la piste Viking où la neige tombée dans la nuit de vendredi à samedi était encore presque totalement vierge. 

Transformée en mince couche de pâte molle par le soleil, cette neige recouvrant un fond dur formait un tapis moelleux où ça glissait beaucoup mieux que dans la neige lourde et collante de la forêt. 

J'en ai profité au maximum en remontant dans la Viking pour la descente deux fois avant de laisser la gravité me ramener au pied de la montagne.

Conclusion : voilà un secteur rempli de possibilités pour le skieur nordique averti. «Averti» parce qu’il faut quand même composer avec 200 mètres de dénivelés en explorant la montagne. 
 
J’ai déjà hâte à ma prochaine visite. 


2 commentaires:

Anonyme a dit...

Y a de bonne chance que les 8 et 9 avril prochain , que ca soit encore bon la-bas :http://skitrails.xcottawa.ca/skitrails_gatineau_park.php

Anonyme a dit...

About Gatineau park : The base is still substantial just about everywhere ,Some of the back country trails looked tempting but I didn't succumb. I would guess there's enough snow base to allow skiing for a few more days .A lovely morning , 5 avril , out on the trails, despite the NCC website not recommending any trails .