16 février 2019

Dans la poudreuse à Saint-Hippolyte


On dirait qu’à Saint-Hippolyte, on a trouvé le moyen de faire cohabiter skieurs et raquetteurs.

J’ai constaté ça cette semaine en visitant pour la première fois les sentiers de ski de la réserve naturelle du parc des falaises.

J’ai fait coup sur coup deux randonnées dans ce secteur en partant d’un point d’accès situé sur le chemin du lac Morency. On trouve là un petit stationnement et un impressionnant portail de bienvenue.

Quand je me suis pointé là jeudi, après la tempête qui a enterré ce coin-là sous une quarantaine de centimètres de neige, je m’attendais à skier dans des sentiers partagés.

J’ai plutôt trouvé un réseau où skieurs et raquetteurs sont invités à cheminer sur des tracés qui se suivent et se croisent sans se confondre ; et l’entrée du tracé de ski est défendue par un arbre armé d'un ski...

Dès que je me suis mis en route sur le sentier SE, je suis tombé sous le charme de l’endroit. 

Au départ, cette piste est étroite et se faufile dans une épaisse forêt mixte ; mais ensuite, elle devient plus large et on skie dans un magnifique couloir flanqué de feuillus effeuillés à travers lesquelles on peut admirer les montagnes environnantes.

Plus loin en forêt, les sentiers Pékan, 6X et 8 sont aussi larges et agréables à l’œil. Sous le soleil et dans la poudreuse, c’était magique.

Jeudi, j’ai eu amplement le temps d’admirer le paysage pour une bonne raison : après environ un kilomètre, je me suis retrouvé dans la neige vierge et je me suis mis à «ouvrir» dans la grosse poudreuse

Résultat : je me suis mis à avancer à peu près aussi vite qu’en raquette et je n’ai pas fait autant de kilomètres que j’aurais voulu.  
C’est pour cette raison que j’ai décidé de remettre ça aujourd’hui, cette fois en compagnie de ma blonde sur ses ski Hok.

On a notamment visité le point de vue signalée sur la carte ci-bas. Il est situé sur un étang encerclé par des collines formant un décor enchanteur.

La présence de ma blonde vous donne une idée du relief qui reste modéré. On skie en terrain montagneux, mais il n’y a pas d’énorme descente à se mettre sous les skis… du moins dans les sentiers qui figurent sur la carte.

De toute évidence, il y a plusieurs autres «sentiers fantômes» dans le secteur. Jeudi, j’ai rencontré un habitué qui m’a dit qu’il y avait une méchante bonne descente sur «l’ancien tracé de la 6X», un peu plus au nord.

Va falloir que j’y aille voir ça un de ces jours….

Comme je ne la trouve pas sur le web, voici la carte du secteur photographiée en pleine nature...

Aucun commentaire: