12 avril 2018

Monter par soi-même au Mont Avalanche


Le ciel était un peu trop gris. Il faisait un peu trop chaud. La neige était un peu trop collante. Mais je me suis quand même amusé…

Voilà comment je peux vous résumer ma sortie d’aujourd’hui au centre de ski Mont Avalanche à Saint-Adolphe d’Howard.

Cette station de ski alpin a mis fin à sa saison le week-end dernier, mais qu’importe : j’étais là pour tester le sentier d’ascension qui permet aux skieurs équipés pour ça de gravir cette petite montagne et son dénivelé de 165 mètres.

Ce sentier commence juste à côté du chalet d’accueil de la station et je l’ai trouvé agréable et facile. Il monte en serpentant et en faisant des détours au flanc de la montagne, alors on a davantage l’impression de faire une randonnée «ordinaire» en forêt que de gravir une montagne.

Seule la dernière section avant le sommet est un peu plus pentue. Mais à peine…

J’étais le seul skieur sur la montagne quand je suis arrivé en haut. Alors j’ai pu m’y amuser à ma guise. Au lieu de la descendre d’un trait, j’ai fait du «yoyos» en multipliant les courtes descentes et remontées dans les secteurs qui m’intéressaient le plus.

J’ai passé le plus clair de mon temps dans le seul sous-bois de la station, où le ski était agréable parce que la neige était molle et propice aux virages... et où j'avais la compagnie des toutous du sentiers des toutous!

L’hiver, quand le mont Avalanche est ouvert, il faut acheter un billet d'accès pour emprunter son sentier d’ascension. Par contre, si je comprends bien, l’accès est gratuit quand la station est fermée du mardi au jeudi.

Ça me semble le meilleur moment d’utiliser ce sentier, notamment pour profiter avant tout le monde d’une bonne chute de neige. 

3 commentaires:

Anonyme a dit...

Bonjour . Alors que tout les endroits déclarent forfait pour la saison et que pour prolonger on devra faire du tout terrain , pourriez vous m'expliquez ce que vous utiliser pour gravir . Est-ce que de simple ''skin'' de mohair greffer à des ski de rando large pourrait suffire ? Par exemple , pour les sections les plus abrupte que vous avez rencontrer cette saison ,qu'utilisiez-vous ? Il y a cet endroit qui en greffe avec l'outillage requis :http://francais.gatineaunordiquesport.com/ Merci

Barclay a dit...

Bonjour,

Je n'ai jamais eu et je n'ai jamais e essayé de peaux d'ascension. Toutes mes randonnées de montagne cet hiver, je les ai fait sur mes gros skis à écailles Kom d'Altaï Ski.

Je commence d'ailleurs à bien connaître les «limites» de ce mode d'ascension. Tout dépend beaucoup des conditions de neige.

Quand la neige est humide et «à bonhomme» comme c'était au mont Avalanche, je peux carrément monter les pentes plus raides.

C'est dans la poudreuse très sèche que mon adhérence est la moins bonne. Vous pouvez regardez ma sortie à Lyon Mountain dans l'état de New-York pour voir ce que ça donne.

Quand on fait du ski d'ascension, il ne faut pas être obligé de monter en canard. Souvent les sentiers ne s'y prêtent pas parce que trop étroits et de toute façon c'est trop épuisant.

Ça veut dire qu'il faudrait que j'achète des peaux un moment donné. Mais j'y connais rien au moment où je vous parle...

Anonyme a dit...

Merci des précisions . Je n'y connaissais pas grand chose en ski à ''skin'' avant de tomber sur le site de Gatineau Nordique Sport qui propose d'en installer en préparant et machinant la base normale ( sans écaille ) de tout ski de fond ou de montagne . Plusieurs largeur dispo. . Le tout pour 75 $ .