08 mars 2018

Dans la tempête au Craftsbury Outdoor Center

Je suis en vacances aux États-Unis avec ma blonde et on a fait aujourd’hui une halte au Craftsbury Outdoor Center qui m’a donné envie de consacrer tout un week-end à ce centre de ski de fond du Vermont.

Situé à 45 minutes de route de la frontière, et à un heure et demi de Sherbrooke, l’endroit est perdu au milieu de nulle part, dans une campagne où on croise beaucoup de maisons qui ont l’air sur le point de crouler sous le poids des années.

Rien à voir avec le pavillon d’accueil du centre qui lui est une belle construction en bois neuve, à la fois moderne et rustique. Son architecture a été bien pensée : il est composé de deux ailes unie par une grande terrasse qui donne sur le «stadium» d’où partent les pistes de ski. 

Dans l’une des ailes, on trouve l’accueil, un comptoir-lunch et plusieurs grandes tables ; et dans l’autre on trouve les toilettes, des douches et une grande salle de fartage. 

Toute cette infrastructure d’accueil m’a donné l’impression d’arriver dans un centre d’entraînement de haut niveau, et j’ai eu le même sentiment une fois en piste. 

Pas d’étroits sentiers sinueux en vue. On skie plutôt dans de larges «boulevards» tracés pour le classique et le pas de patin.  

C’est le principal intérêt de l’endroit à mon avis : on a affaire à un «paradis du pas de patin» comme on en a peu au Québec. D’ailleurs, j’ai vu aujourd’hui beaucoup plus d’adeptes du pas de patin que de skieurs classiques. 

Autre particularité : c’est un centre de ski de fond où il y a de l’hébergement. On peut y séjourner en formule «repas compris» et en couchant dans un dortoir ou des chalets individuels. Alors c'est l'endroit parfait pour faire une «retraite fermée» de ski de fond, un peu comme à la Forêt Montmorency à Québec.

Voilà pourquoi j’ai quitté les lieux là avec l’envie de revenir y passer une fin de semaine un de ces jours.  


5 commentaires:

Anonyme a dit...

'' «paradis du pas de patin» comme on en a peu au Québec '' Vous oublier toutes les promenades du parc de la Gatineau , tous entretenus à la coche par la CCN jusqu'a la mi-avril en moyenne ( des dernières années ... ) . Mais certain que vous allez trouver votre compte pour des pistes d'arrière pays en stationnant au P5 . De là, à droite , ti-bout 300m ,sur promenade gatineau ,entrez à gauche dans l'aire de pik-nic Pingouin puis prendre à gauche pour montez l'abrupte #1 , tourner à droite en haut ( au wattfords look-out ) et 100 pieds plus haut tourner à droite sur la #6 bien nommé Skyline . Ensuite perdez vous sur la #19 #22 #34 , poursuivez sur la #4 vers la #32 qui contourne le lac Fortune . Lorsque sorti de la #32 , prenez à gauche sur la promenade Fortune , ensuite à droite sur la #3 pour prendre 2km plus loin la #21 .Pour plus de détails sur mes parcours : '' Map my ride '' aller sur RECHERCHER DES PISTES ET PARCOURS dans région de gatineau et taper '' p5 '' . Bon ski .

David Huggins Daines a dit...

Je compterais la Montagne Coupée aussi au nombre des "paradis du pas de patin". La piste 5,3 y est une vraie montagne russe de sensations fortes! Mais en tout cas il y a plusieurs ans que je me dis que je devrais aller skier à Craftsbury, bon de savoir qu'il vaut mieux y aller au printemps avec des skis de patin.

J'ai constaté en lisant leur site web que Craftsbury comporte un réseau de pistes "touring" qui relie le centre avec le village voisin de Greensboro: http://www.craftsbury.com/blog/5039/a-quieter-side-of-skiing-in-greensboro/

Leur définition d'une piste "étroite et sinueuse" est visiblement différente que la norme laurentienne, par contre!

Barclay a dit...

C'est vrai qu'il y a des belles pistes de pas de patin au Québec aussi. Les promenades à Gatineau sont pas pas mal le fun à patiner, même avec des skis classiques, quand on s'arrange pour prendre en descendant leurs longs faux plats. Et la 5,3 à la Montagne Coupée est fantastique en patin comme en classique.

Quant au Craftsbury Outdoor Center, c'est sûr qu'on peut faire bon classique aussi... mais sur des pistes larges.

Se pourrait-il que les pistes vraiment étroites et sinueuses et aussi entretenues soient une spécialité québécoise? En tout cas, j'en ai pas vu à Lake Placid, j'en ai pas vu à la Trapp Family Lodge et j'en ai pas vu à Crafstbury.

Merci «Anonyme» pour les conseils. Ça fait longtemps que je veux essayer les pistes dont vous parler. C'était sur mon programme quand je suis allé à Gatineau l'an passé. Mais c'était totalement glacée quand on y est allé et il a fallu s'en tenir aux pistes damées qui étaient d'ailleurs dans un état impeccable malgré les caprices de la nature.

BF

BF

David Huggins Daines a dit...

Je me rappelle avoir lu un compte rendu d'un français qui faisait du ski au Québec et qui s'émerveillait des pistes tracées à une seule voie. J'ai vu quelques photos prises en Finlande de pistes semblables, mais à part ça il semble que les pistes large tracées pour le classique et le pas de patin sont généralisées en Europe.

L'exception finlandaise se poursuit car il semble qu'il y est pratique courante de faire du ski nordique dans le bois sans même des balises, avec des skis longs de 280cm et plus. Du vrai "hors-piste"! Donc pour ceux et celles qui trouvent la Traversée des Laurentides ou le Marathon Canadien du Ski "Or" trop facile, ils ou elles peuvent aller se tester au "Championnat du monde en ski hors-piste": http://www.umpihankihiihto.pudasjarvi.fi/english/index.php

Barclay a dit...

Sslut David,

En 1930, Jackrabbit Johanssenm son fils Bob et un autre gars sont partis d'Amherst, pas tellement loin au sud de mont Tremblant et ont filé jusqu'à Montebello en traversant des lacs et en improvisant un trajet dans le bois ou sur des chemins de coupe forestière. Ils sont parti l'après-midi, ont skié toute la nuit et sont arrivés à Montebello très tôt le matin. Tout le monde se demandait d'où ils sortaient car, dans ce temps-là, tu pouvais pas arriver dans un village avant que le train passe!

C'est une randonnée qui devait ressembler à ce que font les Finlandais sur leurs longs skis!

BF