09 mars 2018

Bretton Woods en mode ski de fond

À la fin de l’automne, quand j’attends que la neige tombe, je passe le temps en faisant des plans et en me fixant des objectif. 

J'ai accompli un de ces objectifs aujourd'hui: visiter et faire du ski de fond à l’Omni Mount Washington Hotel, au New Hampshire.

C’est une vénérable institution construite en 1902, qui rappelle l’hôtel Tadoussac au nord-côtier que je suis… mais en version pas mal plus grosse.


L’hôtel fait partie du complexe touristique Bretton Woods qui comprend aussi une montagne de ski alpin et un centre de ski de fond: le Bretton Woods Nordic Center

Ce centre possède un luxueux poste d’accueil : le chalet du club de golf de l’hôtel, où on trouve un service de location, une boutique de ski un restaurant et une salle de fartage caché derrière une porte où c’est écrit «Golf Bag».

De ce point de départ, on a accès à 64 km de pistes bien entretenues avec de l’équipement lourd, où on fait aujourd’hui du ski que je qualifierais de «majestueux mais placide».

Ça tient au fait que ma blonde a un genou fragile en ce moment ; mais ça tient aussi à la nature des sentiers qui presque tous assez larges pour accommoder un corridor de patin et une trace pour le classique. 

On s’est d’abord dirigé vers le seul refuge sur le réseau en empruntant principalement deux pistes classées «intermédiaire», mais en réalité plutôt faciles, la Dark Forest et la Sebosis.

Ce faisant, on a grimpé sans vraiment sans rendre compte dans une petite colline, en skiant toujours dans une épaisse forêt de conifères ; et comme d’habitude, c’est moi qui se chargeait de la navigation.

Le petit refuge qui est tellement flambant neuf qu’il nous a peu déçu. Pour l’instant, cette cabane dans le bois manque de «patine», mais ça sûrement venir avec le temps.

Question de s’amuser un peu plus, on est ensuite revenu vers le poste d’accueil en prenant le sentier «Coronary Hills». C’est une piste intermédiaire qui descend directement la colline où on était montée ; et la sympathique préposée à l’accueil m’avait dit avant qu’on parte que c’était la plus difficile des pistes intermédiaires du secteur. 

Résultat : on a fait une longue descente agréable mais peu excitante… que même ma blonde et son genou ont trouvée un peu trop tranquille !

À défaut de vivre des sensations fortes, j’ai savouré le plaisir de la randonnée en couple. J’ai beaucoup skié en solo cet hiver, alors j’étais bien content d’avoir une équipière… et une photographe personnelle !

Quand je suis allé au Trapp Family Lodge, au Vermont, j’ai eu l’impression de sortir du Québec pour vivre une expérience de ski de fond tout à fait spéciale. C’est moins vrai dans ce cas-ci, du moins si on parle strictement de ski de fond en sentiers entretenus.

Par contre, on a beaucoup aimé l’hôtel, qui est à la fois plus vieux et moins vieillot que le Trapp Family Lodge ; et le secteur a bien plus à offrir à l’amateur de ski. Plus de détails là-dessus dans des textes à venir ! 

 

Aucun commentaire: